Le chinois BAIC va construire une usine automobile en Algérie

6163

Un nouveau constructeur automobile vient d'annoncer sa décision de construire une usine automobile en Algérie. Il s'agit de la marque BAIC qui annonce son usine pour 2017 avec un partenaire local, la société E.S Auto Handler.

Au premier jour de l’ouverture du salon de l’automobile d’Oran, E.S Auto Service, distributeur de la marque Chinoise BAIC a annoncé par la voix de son Directeur Général M. SARIAK Nouredine, l’installation en 2017 d’une usine de montage et d’assemblage de véhicules BAIC, une unité qui sera implantée dans la wilaya de Batna.

Fruit d’un partenariat entre la société Algérienne (75%) et le groupe Chinois BAIC (25%), l’usine assemblera en 2017 trois modèles différents avec un châssis identique (deux dans le segment touristique et un modèle utilitaire) pour une sortie d’usine prévue au courant du second semestre de la même année. M. SARIAK dira lors d’un point presse organisé au niveau du stand de la marque que l’usine ambitionne de recruter pas moins de 1500 personnes et annonce qu’un plan de formation ambitieux sera lancé en s’appuyant sur l’expertise de son partenaire.

L’usine BAIC en Algérie débutera son activité avec des opérations d’assemblage et de montage pour une capacité annuelle de 6000 voitures. Pour l’année 2018 et avec l’augmentation de la cadence et de l’activité au sein de l’unité, l’objectif sera de pas moins de 20 000 voitures. « Nos ambitions sont réalistes et le développement de notre usine se fera graduellement et selon les normes dictées par le constructeur. Grâce au plan de formation de nos équipes que nous avons établi sur le cours et moyen terme, et avec le soutien du constructeur, nous comptons atteindre le chiffre de 35 000 unités dans la troisième année d’activité pour finir en 2022 avec un taux de 40% « , dira M. SARIAK Nouredine.

Une usine de moteur en Algérie pour la marque BAIC

La gamme de voitures BAIC qui sera assemblée en Algérie accueillera des moteurs essences et diesels au normes Euro 5. Ces derniers et selon le conférencier seront fabriqués à 100% en Algérie dans une usine dédiée qui arrivera dans une seconde phase. « Nous avons l’ambition d’être des acteurs majeurs du développement de l’industrie automobile en Algérie en étant présent à la fois sur la production automobile mais dans la sous-traitance avec notre unité de production de moteurs qui alimentera notre usine mais aussi et pourquoi pas celles des autres marques », dira le patron de ES Auto Handler.

L’usine BAIC en Algérie faut-il le rappeler entrera en activité au second semestre de l’année 2017 avec l’assemblage de trois modèles, ces derniers rouleront aux normes de sécurité dictées par le gouvernement à travers le cahier des charges régissant l’activité automobile en Algérie. En outre, il est annoncé que les prix des modèles BAIC seront à partir de 1 500 000 DA TTC.

Il est utile de signaler que la société E.S Auto Handler a été crée en 2002 spécialisée dans l’importation et la distribution de pièces détachées de marque Mercedes qui est toujours en activité. En 2006, l’entreprise à réalisé des opérations d’importations de plusieurs modèles de la gamme de véhicules Mercedes.

Par ailleurs et au sujet de la marque BAIC, son représentant local M.Dominique LIU, en charge de la région Afrique et Moyen Orient dira que le constructeur est solidement positionné, étant classé en Chine à la troisième place sur le podium des plus grand constructeurs où le groupe Allemand DAIMLER détient des parts. Sans oublier le rachat de la marque SAAB, qui est sous la coupe de BAIC.