L’équipementier français Valeo supprime 12 000 emplois dans le monde

33

Face à la pandémie de coronavirus qui a impacté son chiffre d’affaire de 28 % durant le premier semestre, l’équipementier français Valeo a décidé de procéder à la suppression de 12 000 postes d’emplois à travers le monde.

Comme on le sait, la crise sanitaire mondiale de coronavirus a engendré une crise économique dont le monde de l’automobile est l’un des secteurs les plus touchés. C’est le cas de l’équipementier français Valeo qui vient de publier ses résultats financiers à la fin du premier semestre 2020 accusant une perte nette de 1,21 milliards d’euros et un chiffre d’affaire plongeant de 28% pour s’afficher à 7,06 milliards d’euros.  

Face à cette crise, Valeo a décidé de supprimer 12 000 postes d’emplois à travers le monde. C’est ce qu’a déclaré Jacques Aschenbroich lors d’une audioconférence avec les journalistes. Toutefois, il ne s’agit pas de licenciements secs mais essentiellement de contrats d’intérimaires qui n’ont pas été reconduits a affirmé l’entreprise.

Valeo a ainsi estimé à 248 millions d’euros les économies liées à la réduction des effectifs mondiaux. La marque française va également réduire le budget en recherche et développement de 196 millions d’euros et également réduire les frais généraux de 97 millions d’euros.