Les Iraniens Saipa et Khodro arrivent en Algérie en partenariat avec les groupes Tahkout et Rahmoun

6951

L'industrie automobile en Algérie accueillera plusieurs nouvelles usines pour le montage de véhicules, avec la signature d'accords de coopération et de partenariat entre l'Algérie et l'Iran.

Plusieurs accords ont été signés lors d’une rencontre du ministre de l’Industrie et des Mines Abdessalem Bouchouareb avec son homologue iranien le ministre du Commerce, de l’industrie et des mines Mohamed Reza Nematzadeh. 

Il s’agit de plusieurs accords entre le groupe algérien Tahkout et le constructeur automobile iranien Saipa pour la création d’un grand complexe composé d’une quinzaine d’usines à Tiaret (Ouest). 

D’un coût avoisinant les 300 millions de dollars, ce complexe sera composé d’une usine pour le montage des véhicules particuliers et une autre pour les véhicules utilitaires. 

Les autres usines prévues dans le cadre de ce partenariat seront spécialisées dans la sous-traitance et la fabrication de pièces de rechange, a indiqué Ahmed Ismaili, Directeur du projet Saipa-Algérie au sein du constructeur iranien. 

Le partenaire algérien possèdera 75% du capital de la future société Saipa-Algérie contre 25% pour le partenaire iranien, selon ce responsable. 

Dans ce partenariat, la partie iranienne apportera son savoir technologique pour la fabrication de ces véhicules qui vont rouler au Gaz naturel comprimé (GNC). 

Un autre accord portant toujours sur l’industrie automobile a lié le groupe privé Rahmouni au constructeur Khodro pour le montage des véhicules de cette marque en Algérie. 

Aux termes de cet accord, deux usines seront implantées à Alger et Relizane pour fabriquer des véhicules légers roulant au GNC.