Mahieddine Tahkout placé sous mandat de dépôt

442

Le juge d'instruction près du tribunal de Sidi M'hamed (Alger) vient de placer officiellement Mahieddine Tahkout sous mandat de dépôt, poursuivi dans le cadre de plusieurs affaires liées à l'obtention d'indus avantages.

L’homme d’affaire Mahieddine Tahkout, patron de plusieurs entreprises activant dans différents secteurs économiques notamment dans l’automobile avec sa société de distribution Cima Motors et l’usine d’assemblage de véhicules Hyundai (Tahkout Manufacturing Company), vient d’être placé sous mandat de dépôt après son passage au tribunal de Sidi M’hamed, en compagnie de plusieurs membres de sa famille, notamment ses frères Rachid et Hamid, ainsi que son fils Bilal Tahkout.

Les accusations contre Mahieddine Tahkout sont nombreuses, elles tournent autour d’avantages obtenus par l’Etat à travers ses relations avec plusieurs responsables au sein notamment du Ministère des Transports et celui de l’Industrie et des Mines. Il est aussi question d’avantages obtenus auprès de l’Agence nationale de développement de l’investissement ( ANDI ), de l’Office national des oeuvres universitaires ( ONOU ) et de l’entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA).

Il est utile de signaler que depuis hier, plusieurs haut responsables de l’ancien gouvernement sont entendus par la justice, notamment Ahmed Ouyahia, jadis Premier Ministre, les ex-ministres Youcef Yousfi, Abdelghani Zaâlane et l’ex-wali d’Alger Abdelkader Zoukh, tous pour la même affaire d’octroi d’indus avantages à Tahkout.