Marché automobile en Algérie: Les licences d'importation seront-elles annulées pour 2017 ?

3105

Les concessionnaires automobiles qui attendent depuis janvier 2017 les licences d'importation ne voient toujours pas le bout du tunnel et ce n'est pas les récentes déclarations du ministre du commerce qui vont rassurer les professionnels du secteur ainsi que clients.

A l’occasion d’un point de presse animé à la fin de sa visite de travail dans la wilaya de Ain Defla, le nouveau ministre du commerce, Ahmed Saci  avait indiqué que la limitation des licences d’importation de certains produits ne doit pas être assimilée à une guerre contre ceux-ci mais à la volonté de mettre de l’ordre dans le secteur de telle sorte à protéger l’économie nationale.

Si certains opérateurs se sont lancés dans l’exportation, cela ne peut qu’être révélateur de la qualité de leurs produits, a-t-il noté, appelant à la nécessité de les accompagner et de les soutenir.

S’agissant du secteur automobile, M. Saci dira que la commission chargée d’étudier ces dossiers n’a pas achevé son travail, signalant que ses résultats seront rendus publics au cours des prochaines semaines.

Il est utile de rappeler que l’Algérie s’est lancée dans un vaste projet d’industrialisation de son économie dans différents secteurs, notamment celui de l’automobile ou plusieurs projets de montage et d’assemblage de véhicules sont lancés, à l’instar des usines d’assemblage des véhicules (Renault, Dacia, Hyundai,  Hyundai Trucks&Bus) et tout récemment, les marques Volkswagen, Seat et Skoda.