Métro d’Alger : il s’étendra jusqu’à Zeralda à l’ouest et Ain Taya à l’est

57

L’Entreprise Métro d’Alger (EMA) compte étendre son réseau de transport aux communes de Zeralda à l’ouest, et Ain Taya et Bordj El Kiffan à l’est, a annoncé mercredi à l’Assemblée populaire nationale (APN), son Président-directeur général (P-dg), Ali Arezki.

Dans un exposé sur les réalisations de son entreprise, présenté devant les membres de la Commission des transports et des télécommunications, M. Arezki a indiqué que « l’ EMA projette une extension du métro d’Alger à l’ouest jusqu’à Zeralda en passant par Chéraga et Ouled Fayet, et jusqu’à Ain Taya et Bordj El Kiffan, à l’est ».

M.Arezki a précisé, par ailleurs, que « les travaux de réalisation du métro de Mostaganem vont bon train » ajoutant que « le projet sera réceptionné en 2022 ».

Il a également rappelé les efforts consentis pour le renouvellement des téléphériques, comme c’est le cas à Tizi-Ouzou ou dans les sites touristiques notamment à « Tala Guilef » et « Chréa ».

De son côté, la présidente de la Commission, Fatima Bida, a mis en avant « le rôle important de l’EMA qui compte parmi les entreprises vitales dans le domaine des transports, d’autant qu’elle est gérée actuellement par des cadres algériens, et ce, après la fin du contrat du partenaire français ».

Mme Bida a, en outre, souligné la nécessité d’accélérer le projet d’extension des lignes du métro d’Alger, étant un projet « vital », appelant à la mobilisation de tous les moyens techniques et humains pour faire avancer les travaux conformément aux délais fixés, lit-on dans le communiqué.