Algérie : le dossier de l’importation de voitures sera résolu au troisième trimestre

149

Le président de république Abdelmadjid Tebboune a indiqué dans sa dernière allocution du 15 février 2022, que le dossier des importations de voitures en Algérie allait se résoudre au troisième trimestre de l’année en cours avec comme but la création d’une industrie automobile puissante en Algérie.

Le président de la république Abdelmadjid Tebboune a pris la parole ce mardi 15 février 2022 pour aborder plusieurs secteurs de l’économie nationale notamment le dossier de l’importation des voitures neuves.

Le chef de l’état a d’abord indiqué que l’importation de voitures en Algérie ne reviendra pas selon l’ancien régime et avec autant de facilité. Désormais les concessionnaires doivent répondre à certaines conditions comme la disponibilité des locaux ainsi qu’un service après-vente qui doit couvrir la majorité des wilayas.

Ces conditions seront évidemment inscrites sur le cahier des charges qui est en cours d’élaboration toujours selon le président de la République. Ce dernier a également déclaré que l’expérience algérienne en matière d’industrie automobile était un échec avec des pertes colossales estimées à plus de 3 milliards de dollars pour le trésor algérien avec un taux d’intégration très faible.

Enfin, le président de la république a indiqué que le dossier relevant de l’activité d’importation de voitures en Algérie allait être résolu vers le troisième trimestre de l’année 2022.