Nissan Algérie veut améliorer la qualité du service et vendre 9000 véhicules en 2008.

5888

La forte croissance du marché de l’automobile en Algérie en 2007 a pleinement profité à Nissan Algérie, représentant exclusive du Japonais Nissan, qui a réalisé des ventes exceptionnelles ; 7580 unités commercialisées donnant au passage une croissance avoisinant les 60%. Et c’est avec ambition (et enthousiasme) que Nissan Algérie entame l’année 2008. Les objectifs sont d’ores et déjà annoncés, commercialiser 9000 véhicules et apporter de la qualité dans les services de Nissan. M.Hasnaoui, directeur général, renforce par ailleurs l’équipe dirigeante de Nissan Algérie. (Par Hamid A)

D’emblée, le jeune directeur général de Nissan Algérie projette loin en
mettant un accent particulier sur la qualité du service qu’il compte apporter à
tout son réseau, il sait pertinemment que la pérennité et l’évolution des
chiffres de ventes sont conditionnés par l’existence d’un service à la hauteur
de l’image dont jouit Nissan. M.Hasnaoui veut mettre en place une politique de
rapprochement avec les clients à travers l’amélioration constante de la qualité
du service. Le jeune directeur général de Nissan Algérie qui a regroupé les
membres de la presse spécialisée autour d’un débat convivial, a aussi parlé du
marché de l’automobile en Algérie, des résultats de Nissan Algérie en 2007 en
faisant une projection sur l’avenir de la marque.

Les excellents résultats de Nissan Algérie en 2007 sont avant tout le
résultat d’une équipe cohérente. M.Hasnaoui a vivement salué le travail de son
équipe, « un groupe qui à contribué à ces excellents résultats combinés à une
stratégie de réinvestissement, de réorganisation et de recrutement mise en place
depuis 2006 et qui à donné aujourd’hui ses fruits », a-t-il annoncé. Avec un
professionnalisme établi et une conscience avérée, M. Hasnaoui a néanmoins
souligné les manques à rattraper notamment en terme de service après vente qu’il
juge insuffisants au regard des exigences des clients et surtout de l’image de
marque dont profite le label Japonais. Il estime que le taux de 65% de
satisfaction n’est pas encouragent, il se fixe déjà un objectif de 80% de
satisfaction d’ici le mois de juin prochain.

L’autre cheval de bataille de M Hassnaoui et du staff dirigent
représenté par M Fady Mogab et Jamel Hakem, respectivement directeur général et
directeur commercial et épaulés par Mlle Yasmine Zaiback, responsable de la
communication, est celui du réseau qui bénéficiera d’un élargissement conséquent
vers les villes de l’intérieur du pays. Un processus de professionnalisation des
équipes et d’intégration de l’ensemble des services dans une concession
accompagnera toutes les actions d’élargissement du réseau. M.Jamel Hakem
expliquera que 0 agences subiront une mise à niveau en matière de qualité avant
d’ajouter que l’objectif de son département est l’ouverture d’une nouvelle
concession chaque deux mois, ce qui portera le réseau de Nissan Algérie à 50
agents agrées.

Coté service, le directeur commercial a affiché une volonté de fer d’aller au
delà du souci autour des chiffres avec l’adoption d’une politique de service de
qualité orienté vers la satisfaction du client. D’ailleurs une collaboration
étroite avec un cabinet externe basé à Beyrouth est entamé, qui permettra de
joindre par téléphone les clients de Nissan afin d’avoir un feedback sur la
qualité du service offert par les différentes structures de Nissan Algérie.


Mr Hassnaoui reviendra longuement sur l’importance des services,
notamment la disponibilité et la conformité de la pièce de rechange. Il estime
que Nissan Algérie est sur la bonne voie dans ce segment de l’activité
automobile ; ‘’nous jouissons d’un grand centre de pièces de rechange sur le
site de Rouiba étalé sur une superficie de 10 000 m2, il est le plus grand
magasin de pièce de rechange de Nissan. D’ailleurs d’ici quatre à cinq mois nous
allons atteindre un taux de 80 à 85 % de disponibilité sur les pièces de large
consommation’’ dira t’il à ce sujet.

D’autre part, le conférencier a aussi insisté sur l’importance de la formation
des techniciens et annonce un nouveau centre de formation national qui sera
opérationnel prochainement afin d’instaurer le vrai savoir faire technologique
Japonais. Nissan adopte la politique du réinvestissement que ce soit dans les
services, dans le recrutement, la formation ou les infrastructures.

Le segment des utilitaires un pilier essentiel dans la stratégie de Nissan
Algérie


Le boss de Nissan Algérie à tenu par ailleurs à confirmer la
place prépondérante et incontournable des véhicules utilitaires au sein de son
entreprise. Un segment où Nissan Algérie dispose d’une gamme riche et
diversifiée, notamment le pick-up (simple et double cabine) qui a réalisé à lui
seul 4226 ventes en 2007. Grâce à son rapport qualité/pris, le pick-up de Nissan
a bien résisté à l’assaut des marques chinoises et de la déferlante du Toyota
Hilux.

L’autre modèle utilitaire qui a connu lui aussi un large succès en 2007 est l’Urvan
dans ses versions tollé et microbus 15 places. Ce modèle appartenant au segment
des fourgons a, en quelques mois réussi à se placer comme le leader dans son
segment, il s’est fait un nom sur les routes Algériennes en particulier dans la
région de la Kabylie où il s’est imposé comme le préféré des préférés.


L’année 2007 s’est couronnée aussi par le succès du segment des
4×4 avec une gamme particulièrement attrayante ou le fameux X-Trail reste
confortablement la référence des 4×4 de loisirs il a été commercialisé à hauteur
de 468 unités représentant une progression de 53,44 % par rapport à 2006.

Pour ce qui est des véhicules de tourisme, Nissan Algérie a enregistré une
évolution considérable notamment avec l’introduction de la nouvelle TIIDA qui a
connu un réel engouement chez les clients, « nous avons eu des ventes de 250
voitures par mois sur un segment où, il y a un temps, on ne faisait que 10
ventes, ceci grâce à l’introduction des véhicules à moins de 1 millions de
dinars’’. M.Hasnaoui ajoutera que d’ici 2011, Nissan Algérie disposera dans son
catalogue de véhicules d’entrée de gamme avec des prix très compétitifs.

Sur le chapitre des nouveautés pour cette année, M.Hasnaoui en annonce quatre
dont le Quashquai prévu pour le deuxième trimestre 2008, un véhicule, d’origine
SUV, mais qui se placera, selon Mr Hasnaoui, comme le concurrent de la 308, de
la Golf ou du Tucson, ou le facteur prix jouera un rôle déterminant vu qu’il
sera très compétitif.

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel et des exigences de la
clientèle de plus en plus pressentes, Nissan Algérie adopte une stratégie
éclairée basée sur une agressivité remarquée en terme de communication et des
efforts de professionnalisations tout azimut. M. Hasnaoui estime qu’en Algérie,
quatre acteurs nationaux dominent le marché
automobile et il veut être le leader de ces derniers, mais aussi dira t’il,
‘’avoir une place parmi les groupes internationaux’’. Pour lui, beaucoup de
travail reste à faire en Algérie et ‘’ nous sommes là pour défendre cette ‘’Algérianité’’
qui est ancrée en nous’’ conclura t’il.