Opel lève le voile sur le nouveau Frontera

43

Le constructeur allemand lève le voile sur le tout nouveau Opel Frontera. Une appellation qui ressort pour se coller à un SUV qui succèdera au Crossland, et sera disponible en versions thermiques ainsi qu’une variante 100 % électriques.

Opel dépoussière la désignation Frontera qui était un 4×4 aventureux en 1991, pour le coller à un nouveau SUV qui remplacera le Crossland. Un modèle qui partagera la même plateforme que la Fiat 600 et la Jeep Avenger, ce qui veut dire que le modèle sera également proposé en version électrique.

Le nouveau Frontera adopte le nouveau style d’Opel inauguré sur le Mokka, avec notamment le fameux Opel Vizor, un masque noir qui intègre le « panneau » de calandre et les optiques, ainsi que l’Opel Compass, une nervure verticale qui « croise » le Vizor, tel un compas de navigateur, pour s’étendre sur le capot. Le SUV loge également le nouveau logo de la marque avec un blitz restylé, et embarque des ailes au dessin plus musclé.

Coté habitacle, le Frontera, embarque un double écran repris sous un seul « panneau noir », et se distingue par ses espaces de rangements aux aspects pratiques ainsi qu’en offrant beaucoup d’espace intérieur, avec un volume de coffre de 460 litres pouvant atteindre 1600 litres une fois les sièges arrière rabattus. Opel remplace l’écran d’infodivertissement par un panneau doté d’un clip pour y attacher son smartphone qui pourra être commandé via les touches du volant et d’un petit tableau magnétique pour y fixer des papiers ou photos à l’aide d’aimants.