Peugeot iOn

1846

partenariat avec Mitsubishi, la mini-citadine iOn est l’offre de Peugeot dans ce nouveau segment automobile qui arrivera sur les marchés européens avant la fin de l’année. (De Paris, Nouredine ABBASSEN)

Promise pour répondre à une demande de clientèle urbaine, la Peugeot iOn présente des mensurations assez contenues. Longue de 3.48 m et large de 1.47 m, la iOn trouvera sa place assez logiquement chez les personnes habitants les villes ou bien auprès des divers entreprises à qui elle promet une économie d’utilisation jamais réalisée.
Cette économie proviendra dans un premier temps de son bloc moteur électrique dont la puissance est annoncée à 64 ch et le couple à 180 Nm. Ce moteur se recharge en six heures à partir d’une prise domestique classique. Il faut noter que ce moteur permet un rechargement de 50 % en seulement 15 minutes et atteindre un taux de 80% de rechargement en 30 minutes. Ainsi, son utilisation coûtera environ 2 euros pour rouler 100/km.
En pure citadine, la Peugeot iOn qui occupe une place particulière sur le stand de la marque au mondial de Paris, va se fondre facilement dans le brouhaha des bouchons grâce à un look sympathique sans extravagance aucune.
Sur le registre des équipements, la Peugeot iOn se veut correcte. En effet, l’on trouve à bord de cette citadine électrique 6 airbags et l’ESP de série. En option probablement, Peugeot propose aussi la technologie ‘’Peugeot Connect’’ qui donne droit à une assistance permanente. La iOn ne sera proposée qu’avec un seul niveau d’équipement.
Pour son lancement, la Peugeot iOn coûtera environ 29 000 euros.