Plus de 4 800 000 véhicules à fin 2012

2833

Le nombre de véhicules immatriculés et réimmatriculés durant le 2ème semestre 2012 s’est élevé à 588 837 unités, dont 173 950 véhicules neufs, par rapport au semestre précédent, indiquent les chiffres consolidés de l’Office national des statistiques (ONS).

Le second semestre 2012 a connu une progression des immatriculations de 53 582 véhicules supplémentaires par rapport à la même période en 2011. Cette progression se ressent au niveau des véhicules neufs avec plus de 12 000 véhicules. Ainsi, le parc national de l’automobile a totalisé 4 812 555 véhicules à fin décembre 2012.

Par rapport au 1er semestre 2012, les immatriculations des véhicules ont reculé de 1,04%, soit l’équivalent de 21 000 unités, selon les données statistiques de l’ONS.

Les nouvelles immatriculations sont essentiellement au niveau de deux genres : les véhicules de tourisme (74%) et les camionnettes (19%), précise une récente publication de l’Office obtenue par l’APS.

La particularité du dernier semestre de l’année précédente réside dans le « forte hausse » des importations de véhicules, qui ont atteint 304 823 unités, dont 173.950 véhicules immatriculés définitivement, soit 57,06%, relève l’office.

Pour toute l’année 2012, l’Algérie a importé 568 610 véhicules pour une valeur de 514,43 mds de DA contre 390.140 véhicules en 2011 (354,16 mds DA), en hausse de 45,75% en valeur, selon les Douanes algériennes.

Sur le chiffre global (588 837) des véhicules immatriculés et réimmatriculés, les véhicules de tourisme viennent en tête avec 74,37% (437 925 unités), puis les camionnettes avec 15,46% (91 006), les camions 2,98% (17 531), les remorques 2,22% (13 083), les autocars-autobus 1,05% (6.208), les tracteurs routiers 0,81% (4 757) et autres avec 5% (tracteur agricole, véhicule spécial et moto).

Le nombre des véhicules immatriculés et réimmatriculés durant le 2e semestre 2012  reste dominé par les marques européennes (françaises et allemandes) et asiatiques (sud-coréennes et japonaises).

Selon l’ONS, 64,09% des voitures roulent à l’essence contre 35,91% au gasoil. Plus de la moitié des voitures de tourisme (54,70%) utilisent l’essence comme source d’énergie et 21,36% le gasoil.

La répartition des immatriculations et réimmatriculations durant la période de référence selon la wilaya montre que les grandes villes dominent le parc national de l’automobile. La wilaya d’Alger vient en tête avec 14,46% (85 174 véhicules), puis Annaba (5,65%, 33 288), Blida (5,29%, 31 164), Tizi-Ouzou (5%, 29 419) et Constantine avec 4,47%, soit 26 304 unités. (APS)