Plus de quatre millions de véhicules en circulation

4426

Le parc automobile algérien s'est renforcé en 2010 avec près de 143.000 véhicules supplémentaires par rapport à 2009 pour totaliser 4.314.607 unités, selon les chiffres consolidés de l'Office National des Statistiques (ONS).

Au cours de l’année 2010, le nombre des véhicules immatriculés et ré immatriculés s’élevaient à 939.405 unités, dont 142.780 véhicules neufs, indique l’office. Les immatriculions des véhicules neufs ou d’occasion ont connu une baisse « sensible » de 42.000 véhicules et ce, malgré une légère hausse des importations opérées essentiellement par les concessionnaires.

Durant l’année 2010, l’Algérie a importé 285.337 véhicules, en hausse de 2,68% (7.000 unités) par rapport à 2009, due à l’augmentation de 4,1% des importations des concessionnaires qui ont totalisé 265.859 véhicules. Par contre, les importations des particuliers ont baissé de 13,42% (près de 3.000 véhicules) totalisant 27.834 unités.

La majorité des véhicules importés sont constitués de véhicules de tourisme (6 à 10 chevaux), alors que les véhicules utilitaires (camions, camionnettes,  remorques de plus de 17 chevaux) ne représentent que 6% des véhicules neufs  mis en circulation.      

L’Office précise que la région Centre, dont principalement cinq wilayas  (Bejaia, Blida, Tizi-Ouzou, Boumerdes et Tipaza) concentre plus de 50% de l’ensemble  des immatriculations en véhicules neufs, alors que la région Est regroupe 14%  des immatriculations.   
    
La wilaya d’Alger à elle seule, concentre plus de 30% des véhicules neufs mis en circulation en 2010, selon l’ONS. La part des véhicules de moins de cinq ans d’âge représente 20,68% (892.300 unités) de l’ensemble du parc, constituée essentiellement par des véhicules de tourisme avec 628.800 unités et des camionnettes avec 161.130 unités.

Les véhicules de la tranche d’âge (5 à 9 ans) représentent 11,79% du parc automobile national (508.815 unités), de 10 à 14 ans (4,34%), de 15 à 19 ans (5,53%) et enfin les véhicules de 20 ans et plus représentent plus de 57,6%, soit 2.487.959 unités dont plus de la moitié (53,33%) sont des véhicules de tourisme (1.435 038 véhicules).

La répartition du parc national automobile par genre de véhicules, montre que les véhicules de tourisme viennent en tête avec près de 62,4%, soit 2.691.075 unités du chiffre global (4.314 607), suivis des camionnettes (19,67% – 848.820 unités), des camions (8,53% -368.236 unités), des tracteurs agricoles (3,06% – 132.225), les autocars et autobus (1,68% 72.538), et les motos avec seulement 0,28 % soit 12.109 unités.

Le parc national reste dominé par les marques françaises qui représentent  plus de la moitié avec 52,58%, soit près de 2.268.600 voitures, les japonaises  (10,92%- 471.179 unités) et les voitures allemandes (7,72%- 333.151), les voitures  italiennes (4,92%- 212.313) et les véhicules algériens au 5ème rang avec 4,87%,  soit 209.967 unités.     

Les véhicules algériens sont composés surtout des produits de la SNVI  dont plus de 95.630 camions et 14.373 autocars/autobus auxquels s’ajoutent  les tracteurs de CMA, avec tracteurs agricoles (88.275) et tracteurs routiers (11.648). 
 
La voiture sud-coréenne occupe la 6ème place avec 3,51% (151.299), suivie par l’américaine avec 2,01% (86.698 unités).

Selon l’ONS, 65,73% des voitures roulent à l’essence contre seulement 34,27% au gasoil. La majorité des voitures de tourisme (81,20%) utilisent l’essence comme source d’énergie et 18,80% le gasoil, alors que les camions avec 94,44% consomment du gasoil.