Pluviosité: des quantités allant de « normales à excédentaires » prévues en automne

34

Les quantités de pluies prévues pour la période d’octobre à décembre seront de « normales à excédentaires » sur le littoral du Centre et de l’Est jusqu’aux Hauts plateaux, alors qu’elles seront « déficitaires à proches de leurs normales » sur le littoral Ouest jusqu’au nord du Sahara, selon les prévisions saisonnières de l’Office national de la météorologie (ONM).

Sur la période octobre-novembre-décembre, « les cumuls pluviométriques seront probablement à très probablement normales à excédentaires au littoral centre et plutôt excédentaires à l’Est depuis les régions du littoral jusqu’aux hauts plateaux », a indiqué à l’APS, M. Salah Sahabi-Abed, directeur du Centre climatologique national (CCN), qui relève de l’ONM.

En revanche, les quantités de pluie au littoral ouest jusqu’au nord du Sahara seront probablement déficitaires à proches de leurs normales mensuelles », a-t-il ajouté.

Ainsi, pour le mois d’octobre, les cumuls pluviométriques devront « avoisiner leurs normales climatiques » au niveau des wilayas du littoral central comme Alger, Boumerdes, Tizi-Ouzou, Bejaia, Bouira, alors qu’à l’Est et sur les régions côtières, les quantités seront « normales à excédentaires » notamment vers El-Tarf, Guelma, Annaba et Souk-Ahras. Les pluies seront également « normales » au Sud-Est et l’extrême Sud du pays.

Le cumul pluviométrique prévu sera, par ailleurs, « très probablement proche de la normale à déficitaire sur la majeure partie des régions ouest du pays, et ce, depuis les régions côtières jusqu’au sud-ouest du Sahara vers Bechar et Tindouf », a précisé M. Sahabi-Abed.

Concernant le mois de novembre, les cumuls attendus « seront probablement excédentaires » vers les wilayas côtières du Centre et de l’Est, du littoral jusqu’aux Hauts plateaux, à l’instar des wilayas d’Alger, Tizi-Ouzou, Boumerdes, Khenchela, El-Tarf, Tébessa, Guelma, Oum El-Bouaghi, Skikda et Jijel, alors qu’ils « avoisineront plutôt leurs normales » sur le reste du pays.

En décembre 2019, les cumuls attendus « dépasseront très probablement leurs normales climatiques » sur les régions côtières au centre, et ce, depuis Tizi-Ouzou, Boumerdes et Bejaia jusqu’aux wilayas du littoral de l’Est, ainsi que les wilayas des hauts plateaux de l’Est à l’instar des wilayas d’El-Tarf, Tébessa, Guelma, Khenchela, Oum El-Bouaghi, Skikda, Jijel, Sétif, Mila et Constantine, selon les mêmes prévisions.

Les totaux mensuels de ce mois seront en revanche « proches de leurs normales à déficitaires » sur le reste du pays, du Centre-Ouest du littoral jusqu’à l’extrême Ouest et les Hauts plateaux de l’Ouest également ».

Pour les températures moyennes, elles seront globalement « très probablement normales à légèrement au-dessus de leurs normales, et ce, sur toute la région Nord du pays depuis le littoral jusqu’à l’intérieur et le Nord du Sahara, alors qu’elles seront légèrement plus froides que leurs normales au Sahara central et normales à l’extrême Sud durant cette période ».

En octobre, la température moyenne sera « très probablement normale à légèrement au-dessus de leurs normales » sur toute la partie Nord du pays jusqu’au nord du Sahara exceptée la région de l’Est où elle sera plutôt « normale », alors qu’elle sera « normale à au-dessous de la normale » vers la région Sud-Est du pays comme Illizi et le Nord de Tamanrasset, a précisé le directeur CCN.

Pour le mois de novembre, les températures moyennes seront « normales » sur tout le Nord du pays jusqu’à l’intérieur et le Nord du Sahara, et elles seront « très probablement légèrement plus froides » au centre du Sahara.

En décembre, les températures moyennes ne devront pas être différentes de celles prévues pour le mois de novembre, c’est-à-dire « normales » au Nord des côtes vers l’intérieur, jusqu’au Nord du Sahara et « légèrement plus froides » au centre du Sahara et à « normales » à l’extrême Sud.

Source: APS