BAIC ALGÉRIE: livraison des premiers véhicules assemblés en Algérie et une extension de l’activité en vue

1008

Une vraie voiture MADE IN ALGERIA est notre objectif, c’est ainsi que M. SARIAK Nouredine, PDG de BAIC ALGÉRIE a affiché ses ambitions lors de la conférence de presse de remise des clés aux clients des premières voitures de la marque assemblées en Algérie.

Suite au déblocage des kit CKD et SKD par le gouvernement au profit des constructeurs automobiles, la société BAIC Algérie a remis aujourdhui les premières voitures à ses clients, il s’agit des modèles D20 et X25. L’événement était l’occasion pour Mr Nouredine SARIAK, PDG de BAIC Algérie pour annoncer quelques bonnes nouvelles pour les clients et en direction du marché algérien, notamment l’extension de la chaîne d’assemblage avec une des unités de soudage et de peinture. Cette action augmentera le taux d’intégration a plus 35 %. Il est utile de rappeler que le taux était de 26% après l’intégration des pneus IRIS fabriqués en Algérie, dans la ville de Sétif.

Les perspectifs de BAIC ALGÉRIE en terme de taux d’intégration est d’atteindre les 50 % dans un proche délai pour pourvoir parler d’une vraie voiture Made in Algéria. Le PDG de BAIC ALGÉRIE s’est engagé à produire 8000 unités de la marque avant la fin 2019, et cela grâce à la décision du gouvernement de débloquer les kits CKD et SKD au profit des constructeurs automobiles, sachant que la capacité de production de l’usine de Batna est de 150 voitures par jour, avec un nombre de 489 employés.

L’extension de la chaîne de production permettra aussi à BAIC ALGÉRIE, de conquérir des marchés extérieurs, plus particulièrement en Afrique avec comme objectif l’exportation vers la Tunisie, la Lybie et la Mauritanie, comme première phase, une étape qui sera suivie par des opérations d’exportation vers l’Espagne et l’Italie, qui sera réservée pour le modèle X25. Ce dernier est aussi homologué en Allemagne.

Cette deuxième étape sera conjointement faite avec l’ouverture de réseaux de distribution en Algérie, dont la société a déjà 80 demandes d’ouverture de show room, et qui sont en études actuellement. Une autre bonne nouvelle à été annoncée par Mr SARIAK, elle consiste en la commercialisation d’un véhicule utilitaire à moins de 1 millions de dinars, probablement 90 millions centimes dira le patron de Baic en Algérie. Premières livraisons des voitures made in Algérie

Il est utile de rappeler que BAIC ALGÉRIE a procédé aujourd’hui à la livraison de la BAIC D20 assemblée en Algérie, à quelques-uns de ses clients. La BAIC D20 est animée par un bloc moteur essence 1.3l de 100ch, livrée par Mitsubishi, un modèle doté de 2 airbags, régulateur de vitesse, climatisation manuelle à affichage digital, commandes au volant, une radio MP3… proposé au prix de 1.530.000 DA.

A noter que les clients ont dû s’acquitter d’une différence de 280 000, 00 DA due au taxes douanières, néanmoins BAIC ALGÉRIE a livré aux clients des véhicules équipés d’options valorisées à 350 000, 00 DA, ceci afin de ne pas pénaliser les clients.