Renault Algérie pourrait se séparer de son usine d’Oran

77

Face à l’impasse que traverse depuis deux ans le marché automobile algérien, l’usine du losange implantée dans la région d’Oran pourrait être fermée prochainement par Renault Algérie.

Le marché automobile algérien connait depuis deux ans une crise sans précédent que ça soit pour l’activité d’assemblage ou d’importation de voitures et ceci à cause des restrictions du gouvernement algérien avec le blocage des importations des kits SKD/CKD.

Face au ralenti du marché automobile algérien, les usines d’assemblage de voitures nouvellement lancées seraient au bord du gouffre notamment Renault dans son site basé à Oran. Selon la société Inovev spécialisée dans l’industrie automobile qui a livré sa dernière analyse, Renault pourrait vendre son usine algérienne.

Selon le rapport de cette société, l’usine Renault basée à Oran « ne répond pas du tout aux objectifs du constructeur puisqu’elle ne parvient plus à se rapprocher du niveau de production visé de 75.000 véhicules par an, sur la base d’une réponse à la demande locale qui avait subi à l’époque l’arrêt des importations automobiles ».