Renault Algérie Production sera crée dans les jours à venir

2835

L’usine Renault en Algérie, officiellement « Renault Algérie production (RAP)» né du partenariat entre la marque française et le gouvernement algérien sortira des chaines de production la première voiture « nouvelle Symbol » le mois de novembre 2014.

Renault Algérie production est le fruit d’un partenariat entre l’Algérie qui détient 51% du capital répartie à hauteur de (34% pour la société nationale de véhicules industriels (SNVI), 17% pour le Fond national d’investissement), et la marque Française d’autre part avec 49%. 

Lors d’un point de presse organisé aujourd’hui à l’hôtel Sofitel d’Alger par M. Arnaud GEIGER Directeur de Programmes chez Renault,  M. Tazerout, Directeur Général de la SNVI, et M. Dehimi, Président du Directoire de la SGP Mécanique Équipage, ce dernier a placé le projet et la création de la filière industrielle comme un véritable enjeu pour l’industrie automobile pour le pays, où de centaines d’emplois seront crées et une cinquantaine de sous-traitant nationaux sont déjà sélectionnés pour accompagner le projet qui interviendront dans la partie pièces en plastique, batteries, lignes d’échappements, radiateurs…Le taux d’intégration commencera entre 4 à 5% pour atteindre à terme les 42%.

M. GEIGER compte à lui indiquer que Renault appliquera dans l’usine algérienne les mêmes critères de qualité lors de la production que ceux appliqués dans n’importe quelle autre unité, et que le projet débouchera sur pas moins de 500 emplois en premier temps,  en plus d’un plan ambitieux de formations qui accompagnera le personnel.

Il est utile de rappeler que l’usine de production de Renault en Algérie sera construite à Oued Tlilat (Oran) ou 25 000 voitures seront produites au lancement, principalement la nouvelle Symbol, avant d’atteindre une cadence de 75 000 véhicules à l’horizon 2019/2020, après l’intégration dans l’unité de certains métiers à l’instar de la tôlerie, peinture et emboutissage. Un montant de 50 millions sera injecté par la société mixte. Les responsables de Renault indiquent par ailleurs qu’à terme d’autres modèles (Renault-Dacia-Nissan) de différents segments seront produits dans l’usine, un objectif qui sera atteint selon l’évolution de l’activité ainsi que du marché.