Renault : pas de fermeture du site de Maubeuge en France

65
LIGNE DE MONTAGE

Face à la pression des syndicats et des salariés, le président de Renault Jean-Dominique Senard se veut rassurant en déclarant sur la Radio française RTL, qu’il n’a pas l’intention de fermer l’usine sise à Maubeuge en France.

Le constructeur français Renault a présenté vendredi dernier un important plan économique visant à réduire ses couts de fonctionnement de deux milliards d’euros d’ici 2022. Forcément ce plan passera par une suppression de postes dont le nombre sera de 15 000 dans le monde.

Alors que la fermeture de site n’a été confirmée pour l’instant que pour l’usine française de Choisy-le-Roi, une rumeur concernant la fermeture du site de Maubeuge dans le Nord de la France a vite pris de l’ampleur faisant réagir les salariés et les syndicats avec qui ont fait grève et manifesté depuis vendredi.

Face à cette rumeur, le président du losange Jean-Dominique Senard a pris la parole auprès de la radio française RTL, et a voulu se montrer rassurant face à cette situation. Il a ainsi déclaré : « Je n’ai aucune intention de fermer l’usine de Maubeuge, je ne l’ai même pas pensé. […] J’ai une réputation de patron social, je n’ai pas envie de changer de réputation. Quoiqu’il arrive, il n’y aura licenciement. » 

Malgré les réactions des salariés, une suppression d’emploi sera automatiquement appliquée. Face à cette crise qui touche Renault, il est utile de se demander à quel point la suppression des 15 000 postes dans le monde toucherait les nouvelles usines de Renault en Afrique du Nord notamment l’Algérie et le Maroc.