Une sportive espagnole aux performances allemandes

7859

Peu après la commercialisation en Algérie de la nouvelle Seat Ibiza cinq portes, par Seat Algérie (filiale du groupe Sovac), la version Sport Coupé fait son entrée en Algérie. Ainsi, Seat Algérie commercialise la déclinaison trois-portes de son Ibiza, pompeusement baptisée Sport Coupé. (Par M.Mohamed)

La nouvelle Ibiza SC jouit de l’ingéniosité du concept Bocanegra. Pour partager notre passion de l’auto et faire découvrir les performances de la nouvelle sportive espagnole nous avions eu l’opportunité de découvrir cette version trois portes de l’Ibiza sur la route Alger-Tipaza à une heure tardive de la nuit.

Marque à caractère sportif du géant allemand Volkswagen, la nouvelle Ibiza SC s’équipe de belles jantes alliage de 16 pouces. Cette version a le bon goût de ne pas rester discrète, surtout avec une livrée orange, comme sur notre modèle d’essai.

La Cupra est finalement beaucoup plus tape à l’œil, si ce n’est la partie basse du bouclier en forme bouffante, l’échappement unique de forme ovale et les jantes 17 pouces. L’une comme l’autre disposent d’une protection honorable de la carrosserie. Le positionnement des phares plus bas et de la grille du radiateur, ainsi que le dessin en coin des surfaces vitrées donnent une image plus sportive. C’est globalement un design sobre et sympa qui fait l’originalité de la Cupra lui procurant un aspect de jeunesse et de modernité. Il n’empêche qu’avec ses lignes musculeuses et ses belles roues de 17 pouces, chaussées de pneus au profil ultra-bas, la citadine espagnole en impose.

Un intérieur plus sportif

L’intérieur de la Seat Ibiza SC est accueillant, lumineux et le design du tableau de bord séduisant. La présence de chrome sur l’instrumentation au niveau des deux gros cadrans et du volant harmonise l’ensemble du tableau de bord bicolore noir et gris. Le conducteur trouvera rapidement une bonne assise.

L’habitacle reçoit, quant à lui, sur la finition Sport de notre modèle d’essai, de beaux sièges au maintien correct, mais malheureusement durs comme du bois. L’espagnole se rattrape par son niveau d’équipement, très complet. En effet, nous trouvons plus que le nécessaire : pack électrique, autoradio CD MP3, 6 hauts parleurs avec commandes derrière le volant, accoudoir central, alarme, climatisation, verrouillage centralisé des portes, ordinateur de bord et gainage cuir du volant et du levier de vitesse. Autre équipements, on y trouve aussi, l’ABS + EBV, la direction assistée, les rétroviseurs rabattables électriquement et des projecteurs antibrouillard.

Sur route

Dès les premiers kilomètres, la Seat Ibiza Sport Coupé adopte un comportement sûr avec une bonne tenue de route, ainsi qu’un comportement plutôt dynamique pour une citadine trois portes. Le modèle essayé, 1.9 TDI de 105 chevaux répond présent en toutes circonstances. Le confort s’est un peu amélioré par rapport à la dernière génération, la tendance est toujours à la fermeté, heureusement le moelleux des sièges compense un peu.

On sent donc bien, la route et on prend un certain plaisir à manier la direction qui fait preuve d’une belle précision. Cependant, ce qui déçoit le plus, ce sont bien les vibrations et la sonorité désagréable émise par le moteur. Le pédalier et le levier de vitesse restent agréables à manier.

Motorisation



Sous le capot des deux sportives, un bloc archi-éprouvé. Pour ceux qui n’ont pas les oreilles trop sensibles, le 1.9 TDI 105 ch pour un couple de 240 Nm à 1.900 tr/min. Le tout transite via une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. Il offre un agrément largement supérieur au 1.6 essence qui se montre plus à l’aise sur les axes rapides et conserve un appétit de moineau.

Confort

Le compromis de suspension favorise clairement la tenue de route. Le confort est plutôt ferme, un point qui a fait la réputation du propriétaire de la marque Ibérique Volkswagen. Heureusement, les sièges de cette version Sport sont excellents et offrent un superbe maintien ! L’ergonomie est typée VW, soit excellente ! La qualité perçue a également fait un très net bond en avant, même si l’on déplore encore la qualité de quelques plastiques. L’habitabilité avant est bonne, ce qui n’est pas vraiment le cas à l’arrière, avec une ambiance un peu à l’exiguë. L’accès à ces mêmes places est également plutôt acrobatique. L’habitabilité est dans la moyenne haute de la catégorie.