Achat de voitures en Algérie : les concessionnaires appellent au boycott

95

Le groupement des concessionnaires Algériens (GCA) appelle les citoyens à boycotter l’acquisition des véhicules neufs commercialisés sur le marché Algérien, importés via les licences Moudjahidines.

Le marché de l’automobile en Algérie reste bloqué après plusieurs années, une situation qui a causé une pénurie de voitures et une flambée inédite des prix sur le marché de l’occasion mais aussi les modèles importés par le biais des licences moudjahidines.

Face à une situation plus que dramatique notamment pour les citoyens qui se voient dans l’obligation d’acheter des voitures excessivement chères, deux fois plus que le prix initial, le Groupement des concessionnaires automobiles GCA a lancé une campagne pour inciter les clients à boycotter l’achat des véhicules sous licence moudjahidines, en mettant en exergue l’indisponibilité de service après-vente.

Par ailleurs, il a été soulevé par les concessionnaires la situation de blocage que connaissent les dossiers déposés auprès des services de l’état pour l’obtention des agréments.

Aussi, les principaux acteurs du GCA estiment que les prix des véhicules d’occasion restent eux aussi très chers, ils conseillent aux citoyens de ne pas acheter de véhicules en attendant de connaitre l’évolution de la situation.