Algérie : le marché automobile d’occasion rouvre ses portes

29

Le nouveau premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane a décidé de lever certaines mesures relatives au Covid-19 notamment la fermeture de certains espaces publics comme le marché de voitures d’occasion dont voici quelques détails.

Comme on le sait, la crise sanitaire mondiale et les confinements ont causé plusieurs blocages dans le secteur économique notamment l’automobile. Aujourd’hui, grâce à la levée de certaines mesures, le marché de l’occasion s’apprête à reprendre son activité.

En effet, le premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane vient à nouveau d’autoriser la réouverture de certains espaces publics, et bonne nouvelle pour les personnes désirant acquérir une voiture d’occasion ou d’en vendre, puisque les marchés d’occasion seront de nouveaux opérationnels sur l’ensemble du territoire national et ceci depuis le 14 septembre 2021.

Cette mesure de déconfinement a été menée par instruction du chef de l’État en consultations avec le Comité scientifique. Trente wilayas sont ainsi concernées par cette levée : Alger, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Béjaïa, Tizi-Ouzou, Jijel, Sétif, Saïda, Skikda, Tlemcen, Sidi Bel Abbès, Annaba, Guelma, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Ouargla, Oran, El Bayadh, Boumerdès. En plus d’El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Naâma Aïn Témouchent et Relizane, Béchar, Blida, Bouira et Tébessa.