Automobile Algérie : des professionnels vont investir dans la sous-traitance pour augmenter le taux d’intégration

108

Avec le déblocage du secteur automobile algérien, des entreprises locales, ont et vont investir dans le domaine de la fabrication de pièces de rechange et de composants pour fournir l’industrie automobile, notamment les constructeurs comme Stellantis et Renault.

Les autorités algériennes ont comme on le sait acté le déblocage du marché automobile avec l’importation de voitures neuves et d’occasions ainsi que la construction automobile locale avec la condition d’assurer un taux d’intégration important.

Dans cet optique, des entreprises locales à l’instar de Dedax et Fabcom, ont investi dans le but de fabriquer et assurer la disponibilité de pièces de rechange et de composants destinés à l’industrie automobile.

Pour ce faire, ces sociétés spécialisées vont sous-traiter avec des constructeurs de pièces de rechange mondiaux, pour assurer une vraie plateforme de pièce de rechange locale et assurer un bon taux d’intégration.