Automobile Algérie : Les prêts jusqu’à 90 % disponibles pour relancer le marché

209

Dans le cadre de la redynamisation du marché automobile algérien, Rachid Belaid, délégué général de l’Association des institutions bancaires et financières (AIBF), a affirmé que le lancement du crédit automobile ne constituait pas un frein pour les institutions bancaires. Il a souligné leur disposition à s’engager dans cette initiative, similaire à tout autre crédit à la consommation.

Lors de son intervention sur un plateau de télévision, le délégué général de l’AIBF a déclaré que les institutions financières étaient prêtes à financer l’achat de véhicules, avec des offres sujettes à des variations en fonction des politiques spécifiques de chaque banque.

Il a également précisé que ces prêts automobiles pourraient couvrir jusqu’à 85 à 90 % du coût du véhicule, avec une période de remboursement étalée sur une durée maximale de 5 ans. Monsieur Belaid a également mis en avant l’importance de prendre des précautions, telles que l’évaluation des revenus du demandeur et le respect de critères spécifiques, pour éviter le surendettement des ménages.