Automobile Algérie : les banques islamiques se préparent à la relance

91

Avec le déblocage de la situation du marché automobile algérien, après la relance des usines de montage et l’autorisation d’importation de véhicules de moins de trois ans, les institutions financières islamiques (banques et assurances) se préparent déjà à la relance.

Comme on le sait, le marché automobile algérien se débloque petits à petits avec la pluie d’annonces récentes notamment avec la reprise de la production de certaines usines avec des quotas limités et aussi l’autorisation d’importation de véhicules de moins de trois ans. A cet effet, les acteurs de la finance islamique commencent à se préparer à la reprise.

En effet, lors de la 7éme édition du forum algérien de la finance islamique (FAFI), le directeur général de banque Al SALAM, Nacer Hadar, a affirmé que son institution relancera prochainement les produits de financement. Ce dernier a assuré que la banque Al Salam, est prête à acheter des stocks de véhicules pour les revendre aux consommateurs à crédit avec la formule financement islamique.

Sur l’évolution du marché, il a été souligné également à ce forum l’impact positif qu’aurait à impliquer le retour du crédit automobile sur la finance islamique notamment dans la perspective du lancement de l’activité de fabrication de véhicules en Algérie. Sur ce sujet, le chef de la division finance islamique du CPA a fait état de contacts entrepris avec les constructeurs en vue de signer des conventions de partenariat pour la commercialisation de véhicules neufs.