Automobile Algérie : les prix des voitures importées ou fabriquées seront réglementés

197

Avec la reprise annoncée du marché automobile algérien, via l’importation de véhicules neufs et d’occasion de moins de trois ainsi que la construction automobile, les autorités algériennes comptent réglementer les tarifs qui seront appliqués sur les véhicules commercialisés localement.

Comme vous le savez, plusieurs décisions ont été prises par le gouvernement algérien pour sortir le marché automobile national de la stagnation qui dure depuis plusieurs années, avec notamment le retour de l’importation de véhicules neufs et de moins de trois ans et la construction automobile. Toutefois, le consommateur algérien reste sceptique notamment sur le volet prix qu’afficheront ces véhicules annoncés.

Dans cet optique, le gouvernement algérien compte bien réglementer le dossier automobile en Algérie en termes de prix notamment. C’est dans ce sens que Mohammad Jubaili, directeur des industries de l’acier, de la mécanique, de l’aviation et de la construction navale au ministère de l’Industrie, a déclaré que les agents et les fabricants ne fixeront pas les prix des voitures comme ils le souhaitent.

Cette déclaration de Mohamed Jubaili, confirme ainsi les propos de ministre de l’industrie Ahmed Zagdar qui avait récemment affirmé que les prix des voitures, qu’elles soient importées ou fabriquées localement, seraient à la portée des revenus moyens.