Automobile : Le salon automobile de Genève va disparaitre

48

Le Salon Automobile de Genève, traditionnellement considéré comme un pilier de l’industrie automobile, est confronté à une disparition imminente, suite à un déclin continu accentué par le désintérêt des marques automobiles.

Les organisateurs de cet événement emblématique ont officiellement déclaré la dissolution prochaine du Salon, un événement d’envergure mondiale qui a marqué l’agenda de l’industrie pendant des décennies. Alexandre de Senarclens, président du conseil de la Fondation du salon, a exprimé ses regrets face à cette décision inévitable.

Depuis ses débuts en 1905, le Salon de Genève a joué un rôle prépondérant dans le paysage automobile international. Cependant, sa popularité a commencé à décliner avec la montée en puissance des salons concurrents à Paris et à Munich.

En plus de la concurrence accrue, la crise sanitaire liée au Covid-19 a également affecté le salon. De plus, les conditions du marché européen actuel ne sont pas propices à la viabilité future de l’événement. L’édition 2024 a enregistré une participation modeste, avec seulement 37 exposants et environ 168 000 visiteurs, loin des chiffres records de 2019 qui comptaient 184 exposants et 602 000 visiteurs.

En réponse à cette tendance, les organisateurs ont lancé une version alternative du salon au Qatar, qui a connu un succès prometteur lors de sa première édition. Ce nouvel événement, prévu tous les deux ans, devrait devenir une nouvelle plateforme d’innovation et d’exposition pour l’industrie automobile, avec la prochaine édition prévue pour novembre 2025.