Carlos Ghosn interdit de quitter le Liban

21

Au lendemain de son allocution médiatique clamant son innocence et justifiant sa fuite du Japon, Carlos Ghosn aurait été interdit de quitter le Liban par le procureur général libanais Ghassan Oueidat.

Énième rebondissement dans l’affaire Carlos Ghosn qui est encore loin de son épilogue, en effet, après avoir fui le Japon pour le Liban l’ex patron de Renault qui a clamé son innocence lors d’une conférence de presse et qui a attaqué le système judiciaire japonais a été auditionné par les enquêteurs libanais.

Et selon une source locale citée par l’agence de presse Reuters, l’ex homme fort de l’alliance Renault-Nissan aurait été interdit de quitter le Liban dont la décision aurait été prise par le procureur général GhassanOueidat.

Toujours selon cette même source, la justice libanaise aurait demandé au Japon de lui transmettre le dossier de l’affaire sur Carlos Ghosn pour éventuellement étudier son cas. Affaire à suivre.