Carlos Tavares veut démocratiser le véhicule électrique

59

Désormais patron de STELLANTIS, nouveau géant mondial de l’automobile issu de la fusion de PSA et FCA (Fiat Chrysler Automobiles), M.Carlos Tavares, à la tête de 14 marques automobiles désormais a indiqué lors de sa conférence de presse que l’enjeu majeur des prochaines années est pour lui de rendre la voiture électrique abordable pour les classes moyennes.

Stellantis est ainsi le 4éme constructeur automobile dans le monde avec 14 marques automobiles (Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Citroën, Dodge, DS, Fiat, Jeep, Lancia, Maserati, Opel, Peugeot, Ram et Vauxhall), veut faire de l’électrique une véritable stratégie pour se développer lors des prochaines années. D’ailleurs, les 14 marques du nouveau groupe disposent de 29 modèles électriques. Carlos Tavares promet déjà 10 véhicules électriques supplémentaires d’ici la fin 2021.

Pour M.Tavares, l’avenir de chaque marque sera tracé par elle-même. « Chaque marque doit être capable de se projeter dans l’avenir », a-t-il souligné avant de rappeler que les grandes lignes de son projet d’avenir seront dévoilées prochainement mais que les équipes de Stellantis doivent être rassurées quant à la préservation des emplois suite à la fusion entre PSA et FCA.  »Je suis concentré, lucide et excité », a-t-il rassuré lors de la conférence de presse.

Le patron de Stellantis a ajouté que la réussite du nouveau géant automobile passera par la réussite de ses  » stratégies avisées en matière d’achat et d’investissement, l’utilisation optimisée des motorisations et des plateformes, la mise en œuvre d’une R & D de pointe ainsi qu’une attention constante portée à l’efficience de la production industrielle et des équipements  ».

Structurellement, M.Tavares annonce déjà la couleur avec la mise en place de neuf comités de gouvernance internationaux et intermarques auxquels seront confié des chantiers comme la performance et la stratégie, la planification, les régions, la fabrication, les marques et le design. Le marché Chinois demeure ainsi une priorité pour le nouveau groupe dont le patron veut une remise à plat complète de la stratégie du groupe d’ici la fin 2021.

M.Tavares a aussi mis le doigt sur la nécessité de redéfinir les ambitions dans le sport automobile.  » Nous avons besoin du sport automobile, c’est un vecteur de validation de l’innovation », a précisé M. Tavares.

Carlos Tavares a annoncé plusieurs nominations clef pour mener à bien ses premières orientations stratégiques. Ainsi, les principales nominations sont annoncées à la direction de Peugeot dirigée désormais par Linda Jackson et celle de Jean-Philippe Imparato qui est désigné à la tête d’Alfa Romeo.