Chrysler passe officiellement sous la coupe du groupe Fiat

2154

Le constructeur automobile italien Fiat a annoncé vendredi détenir désormais 52% du capital de l'américain Chrysler, après le rachat des 6% détenus par le Trésor américain.

Deux ans après avoir pris 20% du capital et les commandes opérationnelles  du troisième constructeur américain qui émergeait de la faillite, Fiat a annoncé  qu’il allait passer à 52% du capital de Chrysler grâce au rachat de 6% encore  détenus par le trésor américain, qui sort ainsi totalement du constructeur.         
Il était déjà monté à 46% le mois dernier après un refinancement qui  a permis d’alléger le fardeau de sa dette et de racheter 16% aux Etats-Unis,  au Canada et au syndicat automobile UAW.

Le Trésor estime toutefois qu’il ne devrait pas récupérer 1,3 milliard de dollars sur les 12,5 milliards injectés au cours des différentes étapes de  la restructuration de Chrysler pendant la crise, avant et après sa faillite.         

Chrysler, redevenu bénéficiaire au premier trimestre pour la première fois depuis sa sortie de faillite, a entièrement revu sa gamme de véhicules et a été l’un des deux seuls grands constructeurs avec le coréen Huyndai à voir ses ventes progresser le mois dernier.         

Le directeur général de Fiat et Chrysler, Sergio Marchionne, a souligné dans un communiqué que l’accord conclu avec le Trésor permettait d’accélérer »  l’intégration entre les deux groupes, dont il veut faire un géant capable de  rivaliser avec les plus grands du secteur, comme l’américain General Motors,  l’allemand Volkswagen et le japonais Toyota.