Interdiction des importations de VO : Vives réactions à l’APN

264

Les membres de la commission des finances et du budget de l’Assemblée National Populaire (ANP) ont considéré la décision du gouvernement de geler les importations des voitures d’occasion comme étant anticonstitutionnelle.

Incluse dans la loi de finances 2020, cette décision a irrité les membres de la commission des finances qui estiment que la question de l’importation des véhicules d’occasion relève des députés de l’assemblée populaire ou bien d’une ordonnance de président de la république.

Considérée comme une provocation, cette décision du gouvernement suscite de profondes interrogations selon le député Ammar Moussa qui a accusé des parties dans le gouvernement d’opérer avec la même mentalité que celle qu’avait les anciens membres des gouvernements et dont la plupart sont poursuivis en justice, ou en prison.

Pour le député Ammar Moussa, le gouvernement, avec cette décision, bafoue les décisions des deux chambres du parlement concernant le dossier de l’importation des véhicules de moins de trois ans. M.Moussa ira même jusqu’à accuser le gouvernement d’exécuter des agendas autres que ceux des institutions législatives nationales.