La société négocie quatre nouveaux partenariats internationaux

2308

La Société nationale des véhicules industriels (SNVI) négocie actuellement quatre nouveaux accords de partenariat industriel avec « des constructeurs de renommée mondiale », a annoncé à APS, mardi à Alger, un responsable de la SNVI.

« En plus des quatre partenariats déjà conclus, quatre autres sont en cours de négociations avec des constructeurs de renommée mondiale en vue de réaliser d’autres projets notamment dans la production de camions de petit tonnage, d’autocars, et d’équipements de carrosseries aux standards du constructeur allemand Daimler, propriétaire de la marque Mercedes Benz », a déclaré le directeur des investissements et du partenariat à la SNVI, Ramdane Toukal au cours d’une conférence organisée en marge du salon Alger Industries.

Soulignant le rôle de la filière mécanique dans le développement des secteurs des transports, de l’agriculture et de la construction, il a rappelé qu’un plan de développement 2013/2017 a été élaboré afin de permettre à la SNVI de doubler ses capacités de production et de l’améliorer pour porter ses parts de marché de 20% actuellement à 80% en 2017.

Pour atteindre cet objectif, trois axes stratégiques de développement ont été retenus : il s’agit de l’organisation de la SNVI en sept filiales, la réalisation d’investissements stratégiques avec des partenariats ciblés pour une position compétitive sur le plan national et régional et d’arriver à une intégration industrielle, a-t-il expliqué.

Ce programme, a-t-il poursuivi, prévoit le développement de nouvelles gammes de véhicules industriels de dernière génération avec la production de 15.000 véhicules de transport de marchandises et de 12 tonnes de fonderie. « La capacité annuelle de production de l’entreprise passera de 2 500 véhicules (camions et bus) à 6 500 véhicules au terme de ce plan », a-t-il précisé.

Par ailleurs, le groupe a bénéficié de 12,5 milliards de DA de crédits d’investissement pour la période 2012-2017. Ce montant a été destiné à la modernisation de l’outil de production de l’entreprise et à augmenter ses capacités de production.

Ce plan de développement permettra la création de 4.200 postes d’emploi sur le site de l’unité de Rouïba et la formation de 1.400 agents et cadres de la SNVI, a-t-il ajouté.