Le président de Suzuki Osamu Suzuki démission

1777

Osamu Suzuki, président du constructeur automobile japonais Suzuki Motors vient de démissionner après 37 ans passées aux commandes. La cause de cette démission est le résultat de tests non réglementaires des performances des véhicules de la marque.

Alors qu’il avait donné les commandes à son fils l’année passée, le patron de Suzuki agé de 86 ans renonce à ses autres fonctions au sein de l’entreprise mis à part celle du président du conseil d’administration. Les dirigeants donnent une leçon d’exemplarité comme c’est fréquent au Japon en renonçant à leur prime et accepter de réduire leur rémunérations de 20 à 40% durant une période de six mois.

La marque avait avoué à la mi mai compiler différentes valeurs disparates mesurées en laboratoires hors conditions réelles comme l’exige la réglementation et ceci pour évaluer la consommation de carburant et les émissions polluantes de ses véhicules. La pratique remonte à 2010 et concerne 2,1 millions de véhicules commercialisés au Japon.

e groupe annonce des sanctions disciplinaires et intensifier la formation des ingénieurs et favoriser le système de lanceur d’alerte pour éviter une telle pratique à l’avenir.