Les ventes de la C-Elysée dépassent les prévisions de Saïda

2506

Citroën en Algérie à travers son distributeur local Saïda arrive à maintenir le cap de la croissance à deux chiffres dans un marché qui commence à se contracter. Le concessionnaire réalise une progression de 80% au premier semestre 2013 par rapport à la même période de l’an dernier, se positionnant de ce fait à la 9ème place du podium.

Avec 9720 ventes à la fin juin, Saïda Citroën, filiale du groupe GBH (Groupe Bernard Hayot) arrache la 9ème  place du podium avec 4% de parts de marché et une progression de 80% comparant aux six premiers mois de l’an dernier. « Nous sommes en phase avec les objectifs assignés pour cette année où nous comptons dépasser largement l’objectif fixé, celui d’atteindre les 15 000 ventes à la fin 2013 », dira M. Patrick Coutellier, patron de Saïda Citroën lors d’un point de presse organisé à la succursale de Cheraga.  

La progression de Citroën en Algérie est estimé à 87% pour la gamme VP et 26% pour les VUL. Dans le détail, l’arrivée de la berline C-Elysée a donné un vrai coup de starter aux ventes, elle réalise 38% du total des ventes de la marque aux chevrons. Les prévisions de ventes sur ce modèle ont été très vite revues à la hausse selon le patron de Citroën qui a indiqué que le retard de livraison cumulé ces deniers mois sera comblé avec l’arrivée de gros arrivages.

Pour ce qui est de la gamme Berlingo, elle enregistre un bon de 4% sur le VP et pas moins de 105% sur le VUL comparant à la même période de 2012, ce qui positionne le modèle à la 4ème  position à la fois sur les segments ludospaces et fourgonnettes. La belle performance est aussi enregistrée sur le Nemo qui pousse de 30%, Jumper qui affiche une hausse de 20% et la gamme Jumpy avec 69% d’augmentation.