Métro d’Alger: il sera géré par une filiale de l’EMA à partir du 1er novembre

16

Le Métro d’Alger sera géré par une filiale de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) à partir du 1er novembre prochain, a annoncé jeudi à Alger, le ministre des Transports, Hani Lazhar.

« La gestion du métro d’Alger sera confiée à une entreprise 100% algérienne », a déclaré M. Lazhar à la presse, en précisant que le contrat liant l’EMA au partenaire étranger (RATP- El Djazaïr, filiale de la compagnie française RATP-Développement), arrivera à son terme le 31 octobre courant.

A l’occasion d’une visite d’inspection des travaux de l’extension du Métro d’Alger sur la ligne Est, en direction de l’aéroport international d’Alger, le ministre a mis en avant les compétences nationales, assurant que « le partenariat étranger entrepris dans le cadre de l’assistance technique dans l’exploitation du projet (durant 8 ans) avait permis aux cadres et aux ingénieures algériens d’acquérir l’expérience requise tout au long de ces années ».

Quant à la reprise de l’activité du transport par le métro d’Alger, le ministre a fait savoir qu’elle (reprise) dépendrait entièrement de la situation sanitaire du pays et de la décision du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Covid-19.

A ce propos, il s’est félicité de la politique préventive du pays qui a permis d’ »endiguer la propagation du virus », estimant que « la situation est maitrisée » par rapport à d’autres pays de la région qui enregistrent un retour inquiétant de la pandémie.