Montage automobile : La relance par la sous-traitance selon la Ministre de l’Industrie

90

En marge du lancement d’un programme de formation au profit des jeunes entrepreneurs, Mme Tamazirt, Ministre de l’Industrie et des Mines a annoncé que les usines de montage automobile vont reprendre leur activité dès janvier 2020 de manière durable.

Dans sa déclaration, la ministre de l’industrie a assuré que l’activité des usines de montages en activité verront le nombre d’entreprises de sous-traitance renforcé. D’ailleurs, des conventions seront signées très rapidement avec des équipementiers automobiles pour fabriquer localement au profit des usines locales les pièces et composantes entrant dans l’assemblage de véhicules.

La ministre a déclaré : ‘’Des équipementiers de tous les opérateurs vont être présentés d’ici la fin d’année en vue de signer des conventions de sous-traitance et de fabrication de pièces de rechange, permettant ainsi de remplir la condition du taux d’intégration nationale qui accuse jusque-là un retard ‘’. La ministre de l’industrie a rappeler que les constructeurs automobiles concernés se sont engagé à passer à la deuxième étape, en se penchant sur la question d’intégration nationale afin que ce dernier soit en conformité avec les cahiers des charges (15% à la troisième année et plus de 40% à la cinquième année). Mme Tamazirt a assuré que l’ensemble des opérateurs du secteur de l’assemblage des véhicules poursuivront leur activités normalement à partir de 2020 d’une manière durable.

Pour rappel, la ministre de l’industrie a reçu en audience les responsables des usines de montage en activité afin de les rassuré sur l’engagement du gouvernement à aller jusqu’au bout du projet d’industrialisation lancé depuis quelques années. Selon la ministre, toutes les entreprises vont reprendre leurs activités à partir de 2020 sur la base des engagements souscrits dans les cahiers des charges et dans le cadre réglementaire régissant ce secteur notamment le décret 334-17 du 28 novembre 2017.