Montage automobile : Taux d’intégration de 30% exigé au démarrage de la production

123

Le Président de la République vient d’ordonner l’adoption des décrets concernant les cahiers des charges relatifs au montage de véhicules, à l’importation de véhicules neufs et à l’acquisition de chaînes et d’équipements rénovés selon un communiqué de l’APS.

En effet, le Président de la République a exigé à ce que le processus de montage automobile doit impérativement démarrer avec un taux d’intégration de 30% au minimum. Le communiqué indique que le président de la république a fixé l’objectif d’aboutir à la création  »d’un process complet, avec au bout, une industrie mécanique véritable ». Concernant le volet de la sous-traitance industrielle, le Président de la république a décidé de programmer son examen lors de la prochaine réunion du Conseil des ministres.

Globalement, le gouvernement veut aboutir à une stabilité du dispositif légal à mettre en place, comme décidé précédemment, en lui conférant une durée de vie d’au moins 10 ans. Le président de la république a aussi met le doigt sur la nécessite de respecter plusieurs points lors de l’acquisition d’usines usagées comme la viabilité de l’outil de production acheté et n’ayant pas servi plus de cinq (05) ans au jour de son acquisition.

Sur le chapitre de l’importation de véhicules neufs, le président de la république a indiqué que le processus doit se faire au niveau national, il sera le fait d’opérateurs nationaux et doit inclure un réseau national efficient et professionnel de service après-vente. Pour ce qui concerne les opérateurs étrangers, il conviendra de prendre un texte ultérieur qui régira leur intervention dans ce secteur. Le Président de la République a enfin instruit le Ministre des finances sur ce chapitre à l’effet de prendre des mesures fiscales et douanières destinées à l’encouragement de l’importation des véhicules électriques.