Nissan Algérie partenaire des Harley Davidson

2666

La seconde édition du rallye-raid des Harley Davidson a pris fin mardi 13 Mai. La cinquantaine de bikers de six nationalités invités à une soirée suivie d’un défilé de mode à l’hôtel El Djazaïr, ont exprimé leur satisfaction quant au bon déroulement du raid sur une distance de plus de 3000 km. (Par Lydia K)

Lors de la conférence de presse organisée le soir même, Rayan Fezouine, patron de Jade Voyage, tout en remerciant les participants et les sponsors pour la réussite de cette manifestation a précisé que le pari de faire profiter les touristes étrangers des paysages féeriques de l’Algérie profonde a été atteint. L’ensemble des bikers, a ajouté le conférencier, ont été émerveillés par les dunes, les ergs et les sites naturels que recèle notre pays.

Abondant dans le même sens, Jean- Marc Chapel, patron du « Le Grand Run », surnommé également « le général », a déclaré que, contrairement à la précédente édition, « toutes les autorisations et les facilités ont été accordées par les plus hautes instances du pays ». Cela prouve, ajoute ce mordu de la légendaire Harley Davidson une volonté de booster le tourisme saharien en Algérie et d’améliorer son image auprès des touristes étrangers existe bel et bien au plus haut niveau de l’Etat Algérien. «Nous sommes constamment sur les routes. Nous avons fait
plusieurs rallyes en Amérique, en Europe et en Asie, mais celui d’Algérie nous a vraiment marqués, d’une part, en raison de l’hospitalité des Algériens, et de l’autre, de la beauté des paysages. Dans un seul pays, nous avons roulé sur des surfaces différentes : les hauts plateaux, la steppe, l’erg et le Sahara. Le tout à travers des sites archéologiques magnifiques à l’instar des ruines romaines. C’est vraiment fabuleux», ajoute le conférencier.

Jean-Marc Chapel certifiera qu’il est prêt à ramener, pour la prochaine édition, pas moins de 120 motards, à condition que toutes les conditions soient réunies pour les accueillir, comme les bivouacs, indispensables dans de pareilles balades touristiques au Sahara. Le record détenu par la dune de Merzouga, au Maroc, considérée comme la plus haute d’Afrique, vient d’être battu par nos dunes qui dépassent, pour certaines, les 200 et 250 mètres de hauteur.

Pour la prochaine édition, il est prévu un raid des Harley Davidson, allant de la capitale algérienne, en passant par la Tunisie voisine et puis la Libye puis retour vers Alger par la côte.

Présent à cette conférence de presse, le directeur commercial de Nissan
Algérie sponsor majeur de cette manifestation en mettant à leur disposition deux prestigieux bolides ; le nouveau Xtrail et le Nouveau Navara précisera que cette action vise à « faire vivre aux Algériens les belles images que produisait par le passé le Paris-Dakar». « Nous avons mis à la disposition des organisateurs des véhicules qui ont prouvé encore une fois leur robustesse et qualité de confort en épousant l’itinéraire de 3150 kilomètres tracé par les organisateurs » affirme le communiqué du représentant de la marque nippone en algérie. En partance d’Alger, les participants se sont progressivement engouffrés dans le grand sud. Après les étapes de Boussaâda et le M’zab à Ghardaïa, les motards gagnent la capitale du Gourara «Timimoun».

Après la ville rouge, le raid traverse le sud ouest jusqu’à Beni Abbés.
Connu pour son vieux ksar, son rempart et le village d’Ougrta à
l’architecture atypique, la ville de Beni Abbès fut une des deux escales prévues dans la wilaya de Bechar. Le retour dans le nord s’est fait par la porte de Tlemcen. La capitale des Zianides a ouvert le chemin vers Oran.
Les oranais, d’après toujours ce même communiqué, ont agréablement accueilli le test drive grand public initié par Nissan Algérie. Par leurs qualités esthétiques et technologiques, l’X-Trail et Navara ont ravi la vedette aux Harley Davidson.