Nouvelle Ford Mustang

2065

Déjà cinquante ans que la Ford Mustang fait le bonheur de ses fans de génération en génération, voila donc qu’elle arrive à ce mondial de Paris 2014 avec un nouveau look et elle sera commercialisée bientôt en Europe.

Neuf millions ! C’est le chiffre de Mustang vendues à travers la planète depuis sa création en 1964, il faut dire que cette protégée de Ford est considérée incontestablement comme l’une des voitures les plus célèbres et des plus adulées de l’histoire automobile. 50 ans plus tard nous découvrons la sixième génération.

Stephen Odell, vice-président exécutif de Ford Europe, Moyen-Orient et Afrique a déclaré : « Même dans les pays où elle n’a jamais été en vente, la Mustang peut s’appuyer sur sa renommée, sur son statut d’icône synonyme de performances, de liberté et d’optimisme » avant d’ajouter : « La nouvelle Mustang est le plus bel exemple de l’accélération du plan produit de Ford. Innovante, tournée vers l’avenir, elle n’en reste pas moins fidèle à l’histoire qui a marqué les clients Ford sur plusieurs générations. »

Toujours agréable à regarder, cette Mustang est proposée en coupé cabriolet et embarque un design appuyant fortement sur les codes stylistiques actuelles du groupe Ford tout en gardant quelques spécialités propres à la Mustang à l’image de son long capot sculpté ainsi que sa poupe musclée. Dotée d’une faible hauteur et d’une largeur imposante, elle avance un regard affûté, inspiré du concept Evos, et s’achève par une lunette arrière très incliné, et des feux tridimensionnels ainsi qu’un extracteur d’air.

La nouvelle Mustang accueillera deux moteurs : le traditionnel V8 5.0 de 426 ch et 529 Nm de couple et, c’est inédit, un tout nouveau bloc 4 cylindres EcoBoost 2.3 de 309 ch (407 Nm). Il a relever que l’actuel V6 3.7 atmosphérique a fait ses adieux. Pour son arrivée en Europe, la muscle-car américaine s’offre une injection directe essence, une distribution à calage variable et un turbocompresseur. Le tout associé à une boite mécanique à six rapports ou à une transmission automatique avec palettes au volant.

On note l’arrivée d’un sélecteur de conduite qui permet de jouer instantanément sur l’assistance de direction, le temps de réponse du moteur, les réglages de la transmission et du contrôle de stabilité. Ce dernier, dispose notamment d’un différentiel électronique capable de transmettre la puissance à chaque roue de manière à maintenir la trajectoire idéale.

En production aux Etats-Unis, cette nouvelle mustang propose un habitacle qui reflète le modèle aviation, elle dispose d’une console et d’un écran 8 pouces qui donne accès aux fonctions multimédias et à la navigation GPS. D’autres équipements très demandés en Europe font aussi leur apparition comme un régulateur de vitesse actif et un démarrage main-libre. Aux finitions la Mustang garde ses plus beaux atouts de toujours avec des cuirs épais et peu tendus, les gâchettes qui contrôlent diverses commandes de bord, l’énorme bouton de démarrage, les deux compteurs à aiguilles indiquant les pressions d’huile et de turbo, ainsi que la petite plaque « Mustang Since 1964 ».