Opel annonce le rappel du Mokka pour des airbags défectueux

66

Le groupe Stellantis est de nouveau touché par une vaste compagne de rappel de véhicules pour le problème d’airbags défectueux. Cette fois c’est la marque Opel qui est concerné, précisément le modèle Mokka.

Le gros dossier des airbags Takata continue d’alimenter l’actualité et ceci depuis près de quinze ans, un dossier qui a causé la faillite de l’entreprise en 2017, mais dans les conséquences des airbags défectueux est toujours d’actualités.

Le groupe Stellantis subit en effet, jusqu’aujourd’hui le dysfonctionnement de cet équipement et doit rappeler au total huit millions de véhicules. En effet, après les Citroën C3 et DS3, c’est désormais au tour d’Opel de lancer sa campagne de rappel avec les mêmes explications indiquées par le gouvernement français :

« le propulsif utilisé dans le gonfleur d’airbag du conducteur peut se dégrader lorsqu’il est exposé à des températures très élevées et à des niveaux d’humidité très élevés. S’il est activé après un choc, une pression interne excessive peut faire éclater le gonfleur et des fragments de métal peuvent passer à travers le matériau du coussin causant des blessures aux occupants. »

Pour Opel, un seul modèle est concerné qui est le Mokka, avec 24 921 exemplaires concernés en France produits entre 2012 et 2015. Le remplacement des airbags ne dure que vingt minutes et est disponible chez n’importe quel concessionnaire de la marque.