Près de 9.000 véhicules retirés de la circulation à fin septembre

2053

Un total de 8.925 véhicules sur 2 millions ayant subi un contrôle technique entre janvier et septembre 2010 ont été retirés de la circulation, a indiqué le directeur général de L'Etablissement national du contrôle technique automobile (ENACTA).

M.Abdallah Ghrieb qui s’exprimait à la radio nationale, a par ailleurs fait savoir que 42.000 voitures sont « en sursis » et exposées à un éventuel retrait de la circulation, leurs  propriétaires bénéficiant d’un délai variant entre 15 et 30 jours pour réparer des défaillances techniques qui ne nécessitaient pas l’immobilisation immédiate du véhicule.

Le directeur de l’ENACTA a également fait état d’une dizaine d’agences de contrôle technique sanctionnées au 30 septembre 2010 pour avoir manqué à leurs responsabilités.
Les sanctions ont varié entre l’avertissement et la fermeture provisoire, de 1 à 3 mois avec des retraits d’agrément, allant même jusqu’au retrait définitif pour certaines.
 
Le responsable de l’Enacta a également appelé à l’unification des statistiques relatives aux véhicules en Algérie dont le nombre s’élève, selon lui, à 5,5 millions, alors que les chiffres de l’Office national des statistiques (ONS), publiés la semaine passée, font état de 4,1 millions de véhicules. Le contrôle technique périodique des véhicules, rendu obligatoire par la loi du 10 février 1987 relative à l’organisation, la sécurité et la police de circulation, est devenu effectif à partir de février 2003.