Programme national pour éliminer les points noirs sur le réseau routier

1311

Un programme national visant l’élimination des "points noirs" sur le réseau routier à travers le pays a été élaboré par le secteur, a affirmé, samedi à El-Oued, le ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi.

S’exprimant lors de l’inspection d’infrastructures routières au deuxième jour de sa visite dans la wilaya, le ministre a fait état de l’élaboration, par son département, d’un « programme national global visant l’élimination des points noirs sur les réseaux routiers du pays, aussi bien de routes nationales, que de wilayas ou communales ».

Ce programme, a-t-il expliqué, vient suite aux préoccupations soulevées par les citoyens dans ce domaine, notamment en ce qui concerne la dégradation de l’état des routes qui a influé aussi bien sur la sécurité des personnes que sur l’état des véhicules.

M. Kadi a fait part d’un autre programme concernant l’ouverture de nouvelles routes susceptibles de désenclaver les zones reculées, notamment dans le Sud, en réponse aussi aux attentes du citoyen.

Lors de cette visite, le ministre a mis en exploitation une division de travaux publics au niveau de l’aéroport de Guemmar, doté de plusieurs engins et véhicules d’intervention, et a écouté un exposé sur le projet de renforcement de la RN-16 reliant El-Oued et Touggourt (Ouargla), ainsi que sur le projet de route de contournement, sur 16 km, de la commune de Kouinine.

Dans la commune frontalière de Taleb-Larbi, M. Kadi a inspecté le chantier d’une route frontalière reliant cette commune à la localité de Ben-Guecha sur 70 km, retenue pour un coût de 399 millions DA. Une présentation lui a été faite sur le projet d’axe routier reliant sur 35 km les communes frontalières de Douar El-Ma et El-Nakhla et pour lequel est consacrée une enveloppe de 282 millions DA.

Dans le même cadre, le ministre a annoncé le lancement prochain d’une étude technique d’un projet de route nationale reliant sur 200 km les communes frontalières de Douar El-Ma (wilaya d’El-Oued), El-Borma (wilaya d’Ouargla) et Debdeb (wilaya d’Illizi).

Le projet d’un couloir commercial douanier, au niveau du poste frontalier de Taleb-Larbi, pour lequel a été alloué un investissement de 230 millions DA, a constitué une autre étape de la visite de travail du ministre des Travaux publics.

Dans la commune de Hassi-Khelifa, la délégation ministérielle a écouté des exposés sur la réhabilitation d’un tronçon de 51 km de la RN-16, ainsi que sur le renforcement de la route nationale, sur 82 km, reliant les communes d’El-Magrane (wilaya d’El-Oued) et El-Fayed (wilaya de Biskra).

Une présentation lui a été également faite, au niveau du point kilométrique PK-90 sur a RN-48, dans la commune d’El-Hamraya, sur le projet de renforcement de 60 km de cet axe routier, qui a nécessité une enveloppe de 864 millions DA.

Sur site, le ministre a donné son aval pour la réalisation d’une opération de dédoublement de voies de cette route nationale, d’un coût de 3,6 milliards de dinars.

Dans la commune d’El-Meghaier, M. Kadi a écouté un exposé sur la situation de la RN-3 et sur les propositions concernant sa réhabilitation, avant qu’une présentation lui soit faite à Djamaâ, dernière étape de sa visite de travail, sur la situation de la RN-48A et les suggestions concernant sa réhabilitation.