Surfer sur la progression du segment des pick-up

1494

La marque au losange enclenche une nouvelle stratégie mondiale dans le segment des Véhicules utilitaires légers. Pour donner le top départ de cette stratégie, Renault a présenté à paris un nouveau concept car inédit. Il s’agit de l’imagination du premier pick-up de la marque qui porte le nom de Renault Alaskan qui sera le porte drapeau du losange pour mener le grand déploiement mondiale de Renault et devenir ainsi un acteur incontournable.

Si Renault est le leader du marché européen des VUL depuis plus de quinze ans, le constructeur ne veut plus se contenter de son leadership européen mais veut étendre son expertise reconnue dans le segment des VUL à l’ensemble des marchés où la marque Française est présente.

Ainsi, le directeur monde du ‘’Business Véhicules Utilitaires’’ de Renault , M.Aswani Gupta a exposé les nouveaux fondements de cette stratégie qui veut permettre à Renault de grignoter plus de parts dans un marché qui pèse 14 millions de véhicules. Il dira lors de son intervention « Notre nouvelle ambition est de transformer Renault, leader régional sur le marché du VU, en champion international. Nous avons posé les bonnes fondations pour atteindre cet objectif ».

Pour cela, M.Gupta a indiqué que la démarche validée repose sur plusieurs points à commencer par le renforcement de la présence de Renault dans les 112 marchés où elle est actuellement présente afin d’assurer sa position dominante et soutenir ainsi la croissance des ventes mondiales de la marque qui ont progressé de 8% l’année dernière pour totaliser 3.5% de parts du marché mondial des VUL.

Le deuxième point sur lequel repose la stratégie de Renault est de fructifier la vaste opération de renouvellement de sa gamme utilitaire notamment avec le lancement des nouveaux Trafic et Master l’année dernière. A ces deux modèles, il faudra ajouter la présentation en Argentine de la version pick-up du Duster. Il s’agit du Duster Oroch, premier pick-up qui est programmé pour aller conquérir les marchés sud-américains.

Aussi surprenant que cela peut paraitre, Renault se lance avec force dans le segment des pick-up profitant ainsi de son partenariat avec le constructeur japonais Nissan qui a apporté son savoir faire en matière de fabrication de pick-up. Le résultat est donc la prochaine sortie du premier pick-up badgé Renault (vers la mi-2016) après la présentation du concept Alaskan à Paris. Ce dernier est même appelé à devenir le porte drapeau de la nouvelle stratégie mondiale de Renault sur le marché des VUL en profitant de la grande croissance du marché mondial des pick-up qui représente 17% du marché des VUL dans le monde. D’ailleurs, Renault prévoit une progression de 19% de ce segment d’ici 2019.

Lors de la présentation du concept Renault Alaskan, il a été spécifié que le futur pick-up de Renault sera produit dans trois usines du groupe Renault à savoir Barcelone (usine Nissan qui produira aussi le nouveau Nissan NP300), Cordoba (Argentine) et Cuernavaca (Mexique).