Suzuki se retire du championnat du monde de MotoGP

1957

Le constructeur japonais Suzuki a annoncé samedi qu'il se retirait du championnat du monde de MotoGP en raison de problèmes économiques mais qu'il reviendra peut être à la compétition en 2014.

« Ce retrait provient principalement de la récession dans les pays développés, d’une dépréciation historique du yen japonais et de la répétition de désastres naturels », a indiqué la direction de Suzuki dans un communiqué diffusé sur le site internet de MotoGP.

« Gardant en tête l’idée de revenir en MotoGP en 2014, Suzuki va maintenant se consacrer au développement d’une machine compétitive pour cette catégorie », a poursuivi le communiqué. Toujours selon Suzuki, les firmes automobiles japonaises, ainsi que d’autres fabricants, ont été touchées par des fermetures temporaires ou des réductions de leur production à la suite du tremblement de terre et du tsunami qui ont frappé le nord-est du Japon en mars dernier et des inondations en Thaïlande, lesquelles ont perturbé l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.    

Le directeur de l’équipe Rizla Suzuki Paul Denning, qui a encouragé la firme à continuer à courir en MotoGP, a déclaré sur son compte Twitter que « C’est maintenant tristement officiel, Suzuki ne participera pas au MGP en 2012/2013 ». Les observateurs s’attendaient à ce que la firme japonaise se retire du championnat ayant déjà perdu son pilote, Alvaro Bautista, qui évoluera chez Gresini Honda la saison prochaine en remplacement de  l’Italien Marco Simoncelli, mort en course lors du Grand Prix de Malaisie. L’Espagnol a fini la saison 2011 à la 13e place.

Rizla Suzuki avait testé l’ancien pilote de Ducati, Randy de Puniet la semaine dernière à Valence. Cependant, les rumeurs sur un retrait imminent de la firme s’étaient renforcées après que Suzuki n’eut pas rejoint Honda, Ducati et Yamaha lors des tests publics des motos 1000cc pour la prochaine saison.

Suzuki a remporté sa dernière course de MotoGP en 2007 avec la victoire de l’Australien Chris Vermeulen au Grand Prix de France. La firme a produit cinq champions du monde du temps des 500 cc: Barry Sheene (1976, 1977), Marco Lucchinelli (1981), Franco Uncini (1982), Kevin Schwantz (1993) et Kenny Roberts Jr. (2000).