Une clôture entre satisfactions et regrets

7725

Une semaine d’un rendez-vous d’affaires et de négociations entre professionnels : les concessionnaires de véhicules utilitaires et industriels d’un côté et les investisseurs particuliers ou entreprises de l’autre. La 5ème édition du SIVI a baissé son rideau hier et laisse place à l’établissement des bilans pour les uns et les autres.

Le rendez-vous a drainé 33 exposants contre 56 pour l‘édition précédente, plusieurs nouveautés ont été dévoilées à l’occasion du salon à l’instar du Volvo FE, du Isuzu Citymax, du Cabstar de Nissan, du Daewoo M2SNF ou de l’imposant DAF XF105.  

Côté business, la majorité des exposants ont affiché leurs satisfactions en terme de ventes. Certains ont réalisé de belles ventes et d’autres de bon contacts à concrétiser dans les jours et les semaines à venir. Du côté de Peugeot Algérie, la moisson était bonne et les ventes ont été doublées par rapport à l’édition 2010, selon les déclarations de Mlle Rosa Mansouri, responsable des relations presse de Peugeot Algérie. Elle a par ailleurs souligné l’intérêt qu’a suscité le fourgon Boxer Atelier présenté pour la première fois à l’occasion du salon, mais aussi le besoin affiché par les jeunes investisseurs dans le cadre de l’Ansej ou Cnac, notamment pour certains types de métiers à exploiter avec le Boxer Atelier.

Du côté d’Altruck Company Volvo, de Sovac, de Renault Trucks ou de Diamal, même son de cloche. On estime que le salon était un vrai rendez-vous de professionnels et qu’il y a eu de bons contacts avec les visiteurs.

Néanmoins, une tache noire a plané sur cette 5e édition, celle de l’influence. Le constat est plutôt négatif, la plupart des exposants ont affiché leurs incompréhensions par rapport à l’absence de communication de l’organisateur (Safex), ce qui a pesé sensiblement sur le nombre de visiteurs qui était très limité. Un manque de visibilité qui pénalise les concessionnaires, ces derniers engagent de gros investissements sur la superficie et la qualité des stands, ceci dans le but d’accueillir le maximum de clients et dans de bonnes conditions.