Une unité de montage en perspective

1832

Le distributeur Algérien de Yamaha, l’entreprise Prox 4, vient d’annoncer que la marque japonaise projette d’investir en Algérie avec l’installation d’une unité de production d’ici 2017. Cette décision fait suite aux indications de la dernière note émise par le gouvernement Algérien, qui oblige les concessionnaires à développer une activité de production.

Lors d’une conférence de presse organisée par la direction de Prox 4, une analyse du secteur des motocycles en Algérie de 2011 à 2017 a été dressée aux journalistes. En effet, ce marché qui a connu une progression consécutive passant de 73 978 motos vendues en 2011 à 100 002 unités en 2013. Le marché a tout de même marqué le pas l’année dernière suites aux exigences en matière d’équipements sécuritaires imposés par le gouvernement Algérien.

Il est indiqué par ailleurs que le marché des motos cycles en 2014, qui a connu la vente de 82 078 motos, est dominé par le segment des utilitaires avec 54 586 unités vendues ce qui représente 66% de parts de marché. Le segment des maxi scooters arrive en deuxième position avec 26 323 unités écoulées, ce qui représente 32% de parts de marché.

En troisième place, le segment des scooters 50 cc arrive avec 840 unités soit 1% de part de marché et enfin le segment des motos destinées aux loisirs arrive avec la vente de 185 unités. 

Vers la création d’une association des importateurs de motocycles

Sur un autre chapitre, les responsables de Prox 4 ont évoqué la volonté des importateurs et concessionnaires en Algérie de créer une association qui regroupera dans un cadre organisé les professionnels des cycles et motocycles pour encadrer l’activité.

De ce fait, M Kheiredine Saker, DG de la société Prox 4, a indiqué que l’annonce officielle de l’association sera probablement faite lors du salon international d’Alger le mois de mars prochain, elle aura comme objectif de défendre les droits des concessionnaires et appuyer le gouvernement dans sa lutte contre le marché parallèle et la contrefaçon.

Par ailleurs, l’association sera un cadre de réflexion pour les membres et les intervenants professionnels afin de promouvoir l’activité en Algérie.