Usine Fiat en Algérie: le ministre de l’industrie découvre le premier véhicule de pré-série assemblé à Oran

290

L’usine Fiat en Algérie basée à Tafraoui (Oran) sera opérationnelle d’ici décembre 2023 avec la sortie du premier modèle des chaines de montage.

Afin de suivre de près l’avancement des travaux dans l’usine Fiat en Algérie, la délégation de haut rang c’est rendu sur place. Il s’agit des ; Ministre de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique, Ali Aoun, de l’Ambassadeur d’Algérie en Italie, Abdelkrim Touahria, du Wali d’Oran, Saïd Saayoud, du Président du Conseil d’Administration de l’usine Hakim Boutehra, et du Directeur Général de l’usine, Sergey Vasilyev .

La délégation a visité les différentes installations qui composent le site de production notamment l’infrastructure et les bâtiments, finalisés depuis le mois d’août, respectant ainsi l’ensemble des engagements consentis par la marque FIAT. Il a eu également l’opportunité d’observer le haut niveau d’équipement du complexe industriel, qui répond aux standards internationaux de l’industrie automobile. Enfin, il a pu découvrir le premier véhicule de pré-série assemblé par les opérateurs du site industriel.

« Le projet industriel de Fiat à Tafraoui est un projet stratégique et structurant qui a l’appui et le soutien des hautes autorités nationales et locales du pays, car il s’inscrit en droite ligne de notre stratégie de développement économique et industriel. » A déclaré Monsieur Ali Aoun, Ministre de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique.

« Nous sommes fiers de célébrer aujourd’hui la fin des travaux d’infrastructure de l’usine de Tafraoui en présence de Monsieur le Ministre de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique. Nous avons tenu nos engagements en mobilisant l’ensemble des moyens que nous avions à disposition, et en bénéficiant, surtout, du soutien constant des autorités à toutes les étapes de développement. »

« Cette première étape fondatrice n’illustre pas seulement le respect de nos engagements en termes de délais, mais elle participe, également, à l’ancrage de notre ambition de devenir le vecteur du développement de l‘industrie automobile en Algérie avec la marque FIAT.»a tenu à souligner Samir Cherfan, Chief Operating Officer de Stellantis MEA à l’occasion de l’événement.

La cadence de progression des travaux de l’usine de Tafraoui, qui confirme le lancement effectif de la production pour décembre 2023, témoigne de l’intérêt porté par la marque FIAT à son projet industriel en Algérie et illustre sa volonté de contribuer de façon substantielle et pérenne au développement d’une industrie automobile algérienne performante.

Outre l’aménagement des infrastructures, de nombreuses sessions de formation en Algérie et à l’étranger ont été organisées au profit des opérateurs et des moniteurs recrutés, pour faire en sorte que cette usine de Tafraoui réponde aux standards internationaux de construction automobile. Ainsi, plus de 61.000 heures de formation ont été dispensées sur les 90 000 heures prévues, en 2023, au centre de formation de Belgaïd à Oran.

Pour rappel, le projet industriel stratégique de FIAT en Algérie représente un investissement initial de 200 millions d’euros, et a pour ambition de créer, d’ici à 2026, près de 2 000 nouveaux emplois, d’atteindre un taux d’intégration de plus de 30%, et de réaliser une capacité de production de 90.000 véhicules par an avec quatre modèles Fiat.

Cet engagement confirme la place clé de l’Algérie au sein du Plan Stratégique Dare Forward 2030 de Stellantis pour la région Moyen-Orient et Afrique (MEA) et contribuera à l’ambition de Stellantis MEA de vendre un million de véhicules dans la région d’ici 2030, avec une autonomie de production régionale de 70 %, ce qui permettra d’être au plus proche des attentes des clients.