Discret toilettage

4379

La nouvelle année est synonyme de relance pour l’imposant Toyota Land Cruiser SW qui arbore un léger lifting.

Contrairement à ce qu’on aurait attendu dans le restylage de ce mastodonte de 2.6 tonnes et de plus de 5 m de longueur, les retouches apportées au Toyota Land Cruiser sont subtiles et conforte ainsi son allure robuste au dépend du design qui pouvait être mieux ‘’travaillé’’. Mais dans ce segment automobile, les constructeurs se concentrent plutôt sur la fonction.
 
Ainsi, Toyota apporte des retouches au bouclier qui accueille de nouveaux feux antibrouillards et des optiques qui intègrent désormais des feux à LED. La calandre pour sa part a été revisitée en lui associant de nouvelles lames chromées. Aussi, de petites évolutions sont perceptibles sur les jantes et les rétroviseurs.
 
L’habitacle pour sa part ne joue pas dans la grande révolution, il se suffit à proposer une nouvelle sellerie et une nouvelle instrumentation au graphisme plus contemporain.
 
Le cœur battant du Toyota Land Cruiser SW n’évolue pas, il met toujours en avant les 286 ch du V8 diesel présent dans la précédente version.