Dieselgate : la justice allemande ouvre une enquête sur Stellantis

95

L’affaire des moteurs truqués « Dieselgate » continue de secouer le monde de l’automobile, et le dernier dossier en date concerne l’enquête que vient d’ouvrir la justice allemande contre le groupe automobile Stellantis.

La justice allemande vient d’ouvrir une enquête précisément sur des salariés de l’ancien groupe français PSA qui appartient désormais à la nouvelle fusion Stellantis. « L’enquête porte sur des moteurs qui ont été utilisés dans des véhicules SUV des marques Mitsubishi,Peugeot et Citroën», a indiqué une porte-parole du parquet de Francfort.

Pour le moment aucune information du parquet de Francfort n’a été communiquée à ce sujet, ni d’ailleurs le groupe Stellantis qui est resté discret à ce sujet. Enfin, il ne s’agit pas de la première fois que le groupe est visé par ce genre d’enquête puisqu’en juin et juillet dernier, Peugeot, Citroën et Fiat-Chrysler étaient mis en examen en France sur une enquête sur les moteurs diesels de ces constructeurs.