SNTF : 30 millions de voyageurs de moins à cause du coronavirus

51

La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a subi une perte colossale en termes de nombre de voyageurs depuis la suspension du transport ferroviaire, imposée par la lutte contre la propagation du coronvirus, avec une trentaine de millions de voyageurs de moins à bord sur une capacité de transport de 40 millions de voyageurs annuellement, à annoncer lundi à Alger, son directeur d’exploitation, Abdelmalek Hamzaoui.

Selon M. Hamzaoui, « c’est le transport des marchandises qui a permis à l’entreprise publique de se maintenir jusque-là, car depuis le début du confinement sanitaire, le 22 mars dernier, la SNTF a perdu au moins 30 millions de voyageur à transporter ».

« Le bilan financier en cours d’élaboration nous permettra d’avoir des données plus précises sur les pertes financières », a-t-il déclaré lors d’un point de presse, à l’occasion d’une visite guidée au profit des médias sur les dispositifs de prévention contre la propagation du coronavirus, mis en place par la SNTF, en perspective d’une éventuelle reprise du trafic voyageurs.

Distanciation sociale oblige, l’entreprise ferroviaire entend, dans ce cadre, limiter le nombre des voyageurs à 640 personnes par train au maximum dans le cadre du protocole sanitaire, contre 1400 en temps normal, a fait savoir M. Hamzaoui, annonçant, d’autre part, l’augmentation de la fréquence des trains en circulation (un train chaque 15 minutes). L l’heure du dernier train en marche sera fixé selon les horaires du couvre-feu sanitaire, a-t-il indiqué

Procédures de nettoyage et de désinfection, port obligatoire du masque, disponibilité de gel hydro-alcoolique pour les voyageurs, désinfection systématique et régulière des wagons après chaque voyage : tout est prévu pour assurer au maximum la sécurité sanitaire des passagers et l’entreprise n’attend que le feu vert des pouvoirs publics pour remettre le train sur les rails, selon lui.

« Le personnel administratif et les agents sur le terrain de la SNTF sont mobilisés pour reprendre du service dès la prise d’une décision par les pouvoirs publics sur la base de l’évaluation du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus », a assuré M. Hamzaoui.

Selon ses explications, le protocole sanitaire spécial et les mesures préventives mis en place devraient assurer au maximum la sécurité sanitaire au niveau des structures d’accueil des voyageurs, au niveau des quais et à bord des trains, afin de minimiser les risques de propagation du virus en cette période de crise sanitaire.

A l’entrée de la gare déjà, l’entreprise compte mobiliser des agents qui seront chargés de faire respecter le protocole sanitaire (port obligatoire du masque, prise de la température des passagers et la mise du gel-hydro alcoolique à leur disposition). Le protocole prévoit au sein de la gare une gestion organisée des flux de voyageurs par la mise en place des gères-files. Il s’agira également de sensibiliser les passagers, à travers la diffusion de messages sonores et vidéos (en langues Arabe, Amazigh et Française), sur la nécessité de respecter les mesures barrières et la distanciation entre les voyageurs (marquage au sol). (APS)