Des instructions pour faciliter le trafic routier durant la 2e quinzaine de Ramadhan

1384

Le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, a instruit l'ensemble des services de la police y compris l'Unité aérienne de la Sûreté nationale de multiplier les sorties des unités aériennes pour contribuer à la facilitation du trafic routier et assurer sa fluidité sur les axes routiers, aux alentours des mosquées, des marchés et des places publiques durant la deuxième quinzaine du mois de Ramadhan.

Les instructions du général major « tendent à faciliter les déplacements du citoyen et veiller à sa sécurité et celle de ses biens durant la deuxième quinzaine du mois de Ramadhan, a indiqué lundi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

« La facilitation du trafic routier en assurant sa fluidité dans les rues et routes se fait en collaboration avec les patrouilles de la sécurité routière et les brigades de lutte contre le crime », précise le communiqué.

D’autre  part, le chef de la cellule de communication, le commissaire divisionnaire Laroum Amar, a affirmé que ces mesures « émanent du souci du général major de consacrer tous les moyens nécessaires afin de permettre aux agents de la police d’accomplir pleinement leur mission et d’assurer la sécurité du citoyen et de ses biens en toutes circonstances et occasions ».

Il a souligné que « les hélicoptères de la sûreté aérienne munis d’appareils techniques modernes dotés de systèmes de télécommunications et de caméras de pointe assurent le contrôle du trafic routier de manière directe sur l’ensemble des routes des grands agglomérations afin d’assister et d’orienter les patrouilles qui tentent de trouver des solutions pour faciliter le trafic routier notamment durant les heures critiques ».

Les hélicoptères de la sûreté aérienne apportent leur « assistance aux brigades de la police judiciaire lors de leurs interventions en matière de lutte contre le crime », a indiqué M. Laroum avant de souligner que « les heures de survol des hélicoptères de la sûreté nationale a atteint durant ces cinq derniers mois 711 dont 267 heures consacrées à la facilitation et à la régulation du trafic routier ». (APS)