Groupe Tahkout: Une usine de plaquettes de frein et un partenariat avec une société de fabrication de plastiques

2399

Tahkout Manufacturing Company (TMC) a célébré sa première année de production de véhicules Hyundai « Made In Algéria » et lance à cette occasion la i20 nouvelle génération. Une occasion aussi pour officialiser son partenariat avec une société Tunisienne pour la fabrication de plastiques et l'inauguration très prochainement de l'usine de production de plaquettes de freins.

Les projets dans le secteur de l’automobile se multiplient chez le Groupe Tahkout avec l’annonce de plusieurs nouveaux projets. Après l’entrée en activité de l’unité d’assemblage de TMC  (Hyundai) à Tiaret où 40 000 véhicules sont sortis des chaînes de montage (8 modèles), place à la sous-traitance avec l’entrée en activité incessamment de deux unités de fabrication de composants pour alimenter les usines de montage de véhicules.

En effet et en marge de la célébration du 1er anniversaire de l’entrée en activité de l’usine de TMC à Tiaret, M. Mehieddine Tahkout, Président Directeur Général du Groupe Tahkout a annoncé l’inauguration prochaine de l’usine de fabrication de plaquettes de freins située dans la commune de Reghaia (Alger), en plus de l’officialisation d’un partenariat avec la société tunisienne « Plastic Electromechanica Company » pour la fabrication de tous types de plastiques destinés à la fabrication de voitures. Cette dernière basée dans la wilaya de Tissemsilt sera opérationnelle en 2018.

M. Tahkout qui fixe un objectif de 40% de taux d’intégration dans son usine de Tiaret (Hyundai) à l’horizon 2019, dira que les deux nouvelles usines vont activement contribuer à atteindre cet objectif, mais pas uniquement, car la production sera destinée à l’ensemble du marché national, mais aussi international avec un projet d’explorations pour exporter vers d’autres pays. 

De son coté, Mr Imed Charfeddine, Président Directeur Général de Plastic Electromechanica Company, qui détient une usine en Tunisie mais aussi en France, s’est dit très heureux du partenariat conclut avec le Groupe Tahkout qui permettra de pénétrer le marché Algérien. « Les plastiques sous ses différents modèles représentent près de 50% des composants d’un véhicule et participe grandement à l’augmentation du taux d’intégration dans une usine de voitures », a-t-il indiqué en marge de la présentation de la i20 à Tiaret.

Le Groupe Tahkout qui a augmenté ces capacités en ressources humaines de plus de 60% dans son usine de TMC par rapport à sa période de démarrage, a permis de répondre au mieux à la demande du marché algérien en besoin de véhicules particuliers. La pression est toujours là aujourd’hui sur la demande où les délais de livraison restent assez longs, une situation qui évoluera forcément dans le positif avec l’augmentation de la cadence d’assemblage dans l’unité de Tiaret mais aussi avec l’entrée en production dans les mois à venir de l’usine d’assemblage en Algérie des véhicules Suzuki, un projet qui avance à grand pas.